Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 03Article 595225

General News of Monday, 3 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Dominique Yamb Timba interpelle l’Etat sur sa responsabilité quant au développement de la presse.

Analyste et consultant, il a évoqué ce matin sur les antennes de la radio ABK, quelques problèmes auxquels fait face la presse au Cameroun.

Dominique Yamb Timba était l’invité de la radio ABK. C’était à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse. A ce sujet, il s’est d’abord exprimé sur les enjeux de la liberté de la presse. « Une presse libre et bien financée joue bien son rôle dont le premier est de donner des informations. Le développement d'un pays exige la contribution de la presse ». « Il faut que la presse serve à animer nos cultures pour que nous soyons libres et fiers. »

Sur la liberté de la presse, le consultant pense que : « notre presse n'est pas libre et ce milieu est gangrené par des personnes manipulées et non professionnelles. La presse est aux ordres de certaines personnalités et hommes politiques, elle est manipulée », écrit-il ajoutant que : « parmi tous ces médias qui naissent, on a beaucoup d'opportunistes, c'est aussi avec la même vitesse qu'ils disparaissent. L'État ferait mieux d'organiser, d'encadrer ce secteur en exigeant par exemple que les promoteurs se mettent ensemble et qu'ils assurent la sécurité de leurs personnels au lieu de leur donner des financements. »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter