Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 13Article 512410

Regional News of Wednesday, 13 May 2020

Source: 237infos.net

Dja-et-Lobo: le préfet humilie l'ancien maire André Noël Essiane


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

David Koulbout Aman a émis des réserves pertinentes à la gestion de l’ancien maire de cette commune, lors de l’arrêt des comptes de l’exercice 2019, du 07 au 08 mai 2020 à Sangmélima.

Le Conseil municipal de la Commune de Sangmélima, située dans le département du Dja-et-Lobo, région du Sud du Cameroun, a tenu du 07 08 mai 2020, sa session consacrée à l’examen et à l’adoption des comptes administratif, de gestion financière et de gestion matières de l’exercice 2019. 2.591.702.000 Fcfa et 2.246.490.919 Fcfa, soit un excédent de 345.202.000 Fcfa, tels sont respectivement les recettes et dépenses du Conseil municipal, pour le compte de l’exercice budgétaire précédent.

Au-delà des résolutions prises par le Conseil municipal, le Préfet du département du Dja-et-Lobo s’est prononcé sur le déroulement de la cérémonie. Après avoir dit sa satisfaction au sujet de la rencontre portant sur l’exécution du budget à plus de 50%, David Koulbout Aman a apprécié l’action du maire sorti, André Noël Essiane, « qui a pris la peine d’être présent, pour défendre sa gestion en compagnie du receveur municipal et du comptable matières ». Sauf que Monsieur le Préfet a insisté sur les niches de détection des moyens de production des richesses. « Il y en a beaucoup dans l’arrondissement de Sangmélima. Mais, je voudrais engager tous les conseillers municipaux à la productivité de ces niches, pour que le compte, tel qu’il est constaté, soit peut-être doublé la prochaine fois ».

Le Préfet du département du Dja-et-Lobo n’a pas manqué de relever quelques insuffisances pertinentes relatives à la gestion du maire sorti. David Koulbout Aman reproche au chef de l’exécutif municipal sorti « la carence de la production des documents administratifs que nous avons constatée ». Aussi, a-t-il souhaité « que le secrétaire général et le receveur municipal se mettent au travail, pour véritablement aider le maire (Jean Faustin Bekono : Ndlr) à comprendre ce que c’est la gestion communale, parce qu’il arrive nouvellement ».

Curiosités

Du coup, certains observateurs avertis se montrent intrigués par cette sortie médiatique du numéro 1 du département du Dja-et-Lobo. Selon eux, si le Préfet Koulbout Aman émet de telles réserves à la gestion de l’ancien maire de la Commune de Sangmélima, cela pourrait signifier qu’il y a un véritable problème de fond, qui devrait attirer davantage l’attention des instances et organismes en charge de la lutte contre la corruption et autres détournements de deniers publics pour lesquels, faut-il d’ailleurs le rappeler, André Noël Essiane avait été interpellé avant d’être relaxé, il n’y a pas longtemps. Que s’était-il passé pour que celui dont la gestion ne fait pas toujours l’unanimité ait recouvré la liberté alors que certains le croyaient descendre aux enfers ? Mieux, que cache cette carence de documents administratifs à laquelle fait allusion le Préfet du département ? Bien malin qui y répondrait. Toujours est-il que de la bouche la mieux autorisée du département, il y a des curiosités dans les mandatures d’André Noël Essiane, aujourd’hui hors des affaires.

Selon ces mêmes observateurs, il y a véritablement matière à ce que les fins limiers de la police et autres structures d’assainissement de la gouvernance publique reviennent sur ce dossier. Affaire à suivre !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter