Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 16Article 505711

General News of Thursday, 16 April 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Divisions, panique au sein du sérail: Paul Biya ruine la réputation du Cameroun

L'absence totale du président Biya de la capitale nationale Yaoundé et sa réponse faible ou nulle à la pandémie de coronavirus, a été sérieusement condamnée par des acteurs politiques y compris certains barons du régime, comme honteux, dégoûtant et honteux, beaucoup observant que sa mauvaise gestion de l'épidémie de virus ruine la réputation du Cameroun en tant que géant de la région subsaharienne.

La récente décision de Biya de s'isoler dans son palais de Mvomeka'a et ses 37 années documentées d'incompétence et de malhonnêteté dans la gestion des affaires de l'État, y compris la pandémie de COVID-19, ont laissé beaucoup de gens à Yaoundé dans l'incrédulité.

Le style arrogant de gouvernance de Biya, riche de plusieurs voyages à l'étranger tolérés dans le passé, est maintenant considéré comme carrément dangereux par les membres de son propre clan au pouvoir Beti Ewondo. Un membre éminent du bureau politique du RDPC originaire de la région du Centre a déclaré à Cameroon Concord News que personne au gouvernement, y compris le Premier ministre Dion Ngute, ne faisait plus confiance au président Biya. L'élite politique toujours l'anonymat a également déclaré que Biya, 87 ans, était désormais considérée comme une menace pour l'avenir de la nation.

Le régime de Yaoundé est connu pour ses échecs de leadership et son océan d'actions téméraires. Jusqu'à présent, le Premier ministre Dion Ngute a rendu obligatoire le port du masque facial dans tous les édifices gouvernementaux. Mais tout le mécanisme mis en place par le gouvernement à dominante francophone pour lutter contre la propagation du COVID-19 va de la simple fiction au plus absurde.

Le nouveau coronavirus, qui provoque une maladie respiratoire connue sous le nom de COVID-19, serait apparu dans la ville chinoise de Wuhan à la fin de l'année dernière et la dernière décision du président Trump de suspendre le financement américain de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) affectera bien sûr des pays comme le Cameroun qui comptent sur le système international pour survivre.

Les États-Unis sont le plus grand donateur global de l'OMS basée à Genève, contribuant à plus de 400 millions de dollars en 2019, soit environ 15% de son budget.

Le mois dernier, les pays du Groupe des Sept (G7) ne sont pas parvenus à s'entendre sur une déclaration commune sur la lutte contre la pandémie de COVID-19 parce que le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a insisté pour l'appeler le «virus de Wuhan».

Le port du masque est l'une des sept mesures préventives supplémentaires, a annoncé la semaine dernière le Dr Joseph Dion Ngute dans le cadre de la réponse du gouvernement à Covid-19 alors que le Cameroun dénombrait 848 cas confirmés dimanche, dont 98 guérisons et 14 décès.

Les mesures supplémentaires comprennent également la production locale de médicaments, de masques de protection et de désinfectants pour les mains, la création de centres de traitement spécialisés pour les patients de Covid-19 dans toutes les capitales régionales, l'intensification des campagnes de dépistage et de sensibilisation.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter