Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 08Article 606895

Politique of Thursday, 8 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Discours politique : le rétropédalage de Maurice Kamto

Le leader du MRC s’est dit ouvertement opposé au projet sécessionniste. Le leader du MRC s’est dit ouvertement opposé au projet sécessionniste.

Maurice Kamto est moins fougueux depuis quelques semaines.

Il s’est désolidarisé de la marche de la diaspora du 3 juillet dernier.

Il a lâché le mouvement séparatiste ambazonien.

Maurice Kamto donne l’impression d’être revenu à de meilleur sentiment. Il est de moins en moins agressif ces derniers temps. Contrairement à son attitude passée qui consistait à se taire sur plusieurs sujets, Maurice Kamto a décidé de donner son point de vue sur tout ce qui se passe.
En fin de semaine dernière le président du MRC s’est dit opposé aux personnes qui tiennent des discours haineux sur les réseaux sociaux : « Mon attention a été attirée sur la persistance des dérives langagières de certains de nos compatriotes, notamment dans les réseaux sociaux, en dépit de ma condamnation réitérée et sans ambages des propos haineux, tribalistes, méprisants ou dégradants et mes exhortations à l’expression des désaccords dans la civilité », avait-il déploré dans un communiqué.
Le 3 juillet dernier, il a informé l’opinion que sa formation politique n’est pas liée aux manifestations de Paris. « Le MRC n’organise aucune manifestation ce jour devant l’Ambassade des USA à Yaoundé ou ailleurs dans le monde. Il n’en organise aucune devant l’ambassade d’aucun pays dans le monde. Les commanditaires de tels projets doivent se dévoiler et en assumer l’entière responsabilité », écrivait l’opposant à Paul Biya. Avant cela, le leader du MRC s’est dit ouvertement opposé au projet sécessionniste. « Penser s'allier au MRC dans l'espoir d'obtenir la sécession est une grosse illusion. Le MRC se bat pour un Cameroun uni avec tous ses enfants y compris ceux qui ont pris des armes à cause des frustrations et injustices consécutives à la mauvaise gouvernance du régime en place. Le MRC n'entend sous aucun prétexte céder un seul centimètre du territoire du Cameroun. Le MRC est ouvert à un dialogue franc et sincère avec tous les fils et filles du Cameroun afin d'aplanir nos différents et mettre sur pied les fondations d'une nation de paix, de justice et de prospérité pour tous ses enfants », a écrit Maurice Kamto. puis il a ajouté « Le MRC se bat pour l'unité du Cameroun et jamais il ne sera complice de sa division ».

Rejoignez notre newsletter!