Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 09Article 607066

Actualités of Friday, 9 July 2021

Source: REALITES PLUS N°476

Discours haineux : Biya aurait envoyé une équipe pour sensibiliser les Camerounais du Centre

Photo de familles de la délégation Photo de familles de la délégation

Suite à la croissance du discours de haine et de xénophobie dans notre société, la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme, CNPBM a tenue à Yaoundé une campagne de sensibilisation contre ce fléau au Cameroun.

Les travaux de cette Assemblée se dérouleront du 08 au 09 juillet 2021. Après la Région du Centre, la Délégation du CNPBM va continuer sa mission de sensibilisation dans les 9 autres Régions du pays. Il est question au cours de cette grande campagne de communication de trouver des moyens de lutte et des mesures contre ces maux qui mettent en mal l’Unité et l’Intégrité nationale du Cameroun.

L’ouverture des travaux de la campagne de communication du CNPBM a commencé avec une prière solennelle afin de mettre entre les mains du Très Haut les travaux. Le Pr. Abbé Jean Marie, représentant du président de la Commission, Peter Mafany Musonge a rappelé que les actions menées par la CNPBM pour lutter contre ces fléaux, jusqu’ici présentent des résultats satisfaisants.

Il a également souligné que le Président de la République Son Excellence Paul BIYA a instruit la CNPBM de trouver des moyens préventifs face au discours de haine et de xénophobie afin de mettre en avant le vivre ensemble des camerounais, la cohésion et la stabilité sociale. Ceci dans le but d’instaurer une paix durable au Cameroun. Il est donc question au cours de cette campagne de proposer des solutions pour prévenir ces fléaux.

La Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme vient dans la Région du Centre pour recueillir les causes de ces fléaux tout au long de la sensibilisation et proposer des résolutions à ce problème. Le discours de haine et de xénophobie sont des vecteurs du repli identitaire qui conduisent à la haine, au dénigrement, à la suspicion, à l’exclusion et au rejet de l’autre. Il contribue à monter les uns contre les autres et à intensifier les différences. Alors, il faudrait que la richesse et la diversité culturelle du Cameroun soient le socle d’un pays stable et prospère.

Rejoignez notre newsletter!