Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 01Article 564950

xxxxxxxxxxx of Friday, 1 January 2021

Source: actucameroun.com

Discours de fin d’année: Maurice Kamto dresse le sombre bilan de l’année 2020

Dans discours, diffusé au même moment que celui du chef de l’Etat, l’opposant a cité les maux qui ont secoué le pays durant les 12 derniers mois.

Depuis quelques années, le principal opposant au président Paul Biya adresse des vœux de nouvel an aux Camerounais. Le jeudi 31 décembre 2020 n’a pas violé cette tradition. Dans discours, diffusé au même moment que celui du chef de l’Etat, l’opposant a dressé un tableau sombre des 12 derniers mois au Cameroun.

«L’année 2020 a été une fois de plus éprouvante pour les Camerounais. Dans notre pays, Les années se suivent et se ressemblent désormais». Ce sont les mots avec lesquels Maurice Kamto acommence son adresse aux Camerounais.

En plus, le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a cité les maux qui ont secoué le pays durant les 12 derniers mois. Notamment «l’enlisement de la guerre au Nord-Ouest et au Sud-Ouest». Mais «l’accentuation de la paupérisation des Camerounais», «la dégradation du climat des affaires».

Ou encore «l’ensauvagement de l’ensemble de l’appareil de l’Etat; lequel a institutionnalisé la répression et les violations graves des droits et libertés de la personne humaines de manière décomplexée et persistante».

Concernant la gestion de la crise sanitaire (Covid-19), l’opposant a sévèrement critiqué le gouvernement. En estimant qu’elle est catastrophique : «La Covid-19 a confirmé l’impréparation notoire du gouvernement d’anticiper les catastrophe ou à y faire face avec l’efficacité qu’on est en droit d’attendre de toute administration publique responsable», tance l’ancien ministre délégué auprès du ministre de la Justice.

Jusqu’au-boutiste

L’homme politique soutient que le pouvoir de Yaoundé est «un régime autiste, prédateur-vorace et sans boussole». Et malgré ce qu’il considère comme la répression à l’endroit de ses militants et sympathisants – revenant sur les arrestations à l’occasion des marches du 22 septembre 2020 – Maurice Kamto a réitéré qu’il allait poursuivre son combat.

«Jusqu’à ce que nous parvenions à destination, la résistance nationale va se poursuivre et s’intensifier», a-t-il prévenu. Précisant que «jamais rien n’a arrêté et n’arrêtera un peuple debout, en marche pour sa libération».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter