Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 27Article 487621

General News of Monday, 27 January 2020

Source: camerounactuel.com

Dion Ngute démantèle une mafia à l'Immeuble Etoile

A quelques jours du double scrutin municipal et législatif, le Premier ministre Joseph Dion Nguté vient de frapper du poing sur la table en recadrant les choses dans ses services.

Pour lui, la création de nombreux comités et groupes de travail au sein de la Primature, dont les actions et activités, pour la plupart, chevauchent et interfèrent avec les attributions de certains départements ministériels et organismes placés sous leurs tutelles ne rendent pas visible l’action gouvernementale.

Cette situation est de nature à obérer l’efficacité de l’action gouvernementale, et surtout, d’empêcher les administrations et structures concernées d’accomplir leurs missions.



Plus loin, le chef du Gouvernement attire l’attention de ses proches collaborateurs (Sg, Directeur de cabinet, Sga et les structures internes) sur le rôle des services du Premier ministre conformément au décret n°92 du 04 mai 1992 portant organisation des services du Pm. Les services du Pm n’ont pas vocation à se substituer aux administrations et structures sectorielles, ni à réaliser en leur lieu et place les activités et tâches relevant de leur compétence.

Coordination
En revanche, poursuit la note, dans le cadre de ses missions de coordination, les services du Pm sont chargés d’assurer le suivi et, le cas échéant, l’évaluation des politiques publiques mises en œuvre par les départements ministériels.

Ainsi, le Chef du gouvernement demande à ses proches collaborateurs et aux chefs des structures internes de surseoir dorénavant et toutes affaires cessantes, à la création de nouveaux Groupes de Travail et Comités dans ses services ; soumettre impérativement à son approbation préalable toutes propositionfde création de comités ou groupes de travail, assortie des projets de budgets y relatifs.

Bien plus, il leur demande de se conformer scrupuleusement aux dispositions légales du 30 novembre 2018 fixant les modalités de création, d’organisation des comités et groupes de travail interministériels et ministériels, et le décret du 05 février 2019 fixant le montant des indemnités de session pour les membres.

Cette note de service du Pm pourra-t-elle mettre un terme à l’anarchie observée dans ses services, avec des Comités et Groupes de Travail budgéti-vores ? Surtout qu’un doigt accusateur était pointé sur le SgPm, agrégé d’économie qui arrosait ses amis, fraters et connaissances dans ces fameux Comités taillés sur mesure. La réduction du train de vie de l’Etat devrait aussi passer par-là ?

Pourvu que le suivi et l’application de cette décision suivent, pour ne plus tomber dans le piège des mesures spectaculaires sans emprise réelle sur le terrain. Ces collaborateurs longtemps habitués à ces roueries financières qui grèvent considérablement le coffre-fort de l’Etat, auront désormais fort à faire.

Par cette mesure d’importance avérée, le Pm imprime réellement ses marques dans une administration fort viciée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter