Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 29Article 569995

General News of Friday, 29 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Dieudonné Essomba déshabille Maurice Kamto et Penda Ekoka

Le trou financier de plus de 217 millions constatés dans les comptes de SCSI suite à l'audit demandé par Penda Ekoka provoque la polémique dans l'opinion. Dieudionné Essomba, très virulent envers la formation de Maurcice Kamto a saisi cette occasion pour placer un tacle dans une sortie au leader du MRC et son allié Penda Ekoka.

Voici l'intégralité de sa sortie


Quand quelqu’un a recouru à la mendicité publique pour une opération sociale, la première chose qu’il doit faire, c’est de présenter le « compte d’emploi » . C’est le premier document de transparence qui va fonder toutes les analyses postérieures.

Le compte d’emploi recense, d’une part, les recettes obtenues, avec leur origine, d’autre part, les utilisations qui en ont été faites.
C’est au vu de cette pièce et seulement d’elle qu’on peut entamer une opération d’audit comptable et financier.

La procédure est la suivante :
1. On valide les ressources, en permettant aux divers contributeurs de vérifier si leur argent est arrivé à destination ;
2. On valide les dépenses, en s’assurant que les dépenses ont été effectivement faites, sur la base des pièces justificatives, ou des éléments probants ;
3. On confronte les dépenses aux recettes et, en cas d’excédent d’exploitation on regarde la caisse ;
4. On définit enfin la destination de cet excédent, ou on chercje des moyens pour rembourser la dette.
Il n’existe pas d’autres méthodes pour faire un audit comptable et financier. Ici, il faut noter qu’on peut aussi procéder à d’autres audits, par exemple :
-l’audit des procédures, en vérifiant si les divers décaissements ont respectés des procédures préétablies ;

-l’audit économique, qui porte sur la pertinence des actions engagées : ici, on ne juge pas de la sincérité des comptes, mais de la conformité des dépenses engagées avec l’objet de l’opération
-etc.
En tout état de cause, ce que Penda Ekoka et Kamto nous ont présenté n’a rien à voir avec un audit.

Nous sommes ici, clairement, en présence d’une tentative de soustraction à un véritable contrôle. Il s’agit de créer un faux écart mal justifié, pour attirer la population sur une fausse piste, et de créer la confusion, alors même que la structuration d’un véritable audit aurait établi la cause de tout écart.
Les quidams veulent créer la confusion de manière à échapper à un autre contrôle, un vrai, celui-là, car nous sommes bel et bien en présence d’une escroquerie en bande organisée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter