Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 02Article 616771

Diasporian News of Thursday, 2 September 2021

Source: L'essentiel N°359

Diaspora: une Camerounaise à la tête d’une congrégation religieuse en France

Des soeurs catholiques Des soeurs catholiques

Sœur Calixte Joséphine Ndzana Ananga qui vient d’être élue Supérieure générale de la Congrégation des Sœurs Servantes du Sacré-Cœur de Jésus à Versailles, a été reçue en audience, le 26 août dernier, par l’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou.

Dans le 16ème arrondissement de la capitale française, le 26 août dernier, c’est dans un cadre bien feutré que Sr Calixte Ndzana a été reçue en audience par André-Magnus Ekoumou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France. L’événement trouvait sa raison dans une actualité récente qui a fait honneur au Cameroun. En effet, depuis le 12 août ernier, la religieuse camerounaise a été portée par ses consœurs, aux commandes de leur Congrégation en faisant d’elle, leur Supérieure générale. Elle sera à la tête de l’administration de cette Congrégation catholique, présente dans trois pays (Colombie, France et Mali), qui compte 92 membres et dont le siège est à Versailles, en région parisienne, pour un mandat de six ans, entourée de trois conseillères.

Pendant 45 minutes, le haut diplomate camerounais et la religieuse ont pu échanger sur le parcours de cette dernière, et sur le charisme particulier de cette Congrégation religieuse, dont les membres se déploient dans les domaines aussi variés que l’aumônerie des jeunes, l’enseignement, l’accompagnement spirituel des personnes handicapées, la santé, la pastorale et qu’on retrouve même dans certains services des aéroports parisiens. L’ambassadeur André-Magnus Ekoumou, a tenu à féliciter la Révérende Sœur Calixte Ndzana,pour cette insigne distinction qui honore la communauté camerounaise de France et le Cameroun tout entier. Il a exhorté la religieuse à mettre à profit ses ressources et ses capacités intellectuelles, professionnelles et humaines, pour satisfaire les attentes légitimes de sa Congrégation et de servir de modèle à ses compatriotes.

A 41 ans, la Sœur Calixte Joséphine Ndzana Ananga, devient ainsi la première Africaine à assumer une telle fonction, depuis 1866, date de la création de la Congrégation des Sœurs Servantes du Sacré-Cœur de Jésus par le Père Pierre Victor Braun. Au sein de cette Congrégation, la Sœur Calixte aura fait un parcours fulgurant et sans faute. Elle arrive en France en 2008 et fait ses premiers vœux en 2009 et les vœux perpétuels ou définitifs, le 14 septembre 2014 à Versailles. Polyglotte (français, anglais, allemand et italien), et doctorante en sociologie, la Révérende Sœur Calixte enseigne la langue allemande à l’université française de Paris Est. C’est une passionnée de musique, de danse, mais aussi de l’informatique et de sport, entre autres.

Rejoignez notre newsletter!