Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 22Article 543448

Diasporian News of Tuesday, 22 September 2020

Source: Cameroon Info

Diaspora: les manifestations du MRC divisent des camerounais installés en France

Si certains soutiennent la démarche du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, d’autres par contre appellent à ne pas adhérer à cette initiative.
Le Cameroun est littéralement en ébullition depuis que le président du MRC, Maurice kamto, a lancé un appel à des manifestations pacifiques pour protester contre la tenue des élections régionales, le 6 décembre 2020, et exiger le départ du président Paul Biya du pouvoir.

Si les autorités ont sorti l’artillerie lourde pour étouffer les marches prévues ce 22 septembre 2020, la démarche du Mouvement pour la Renaissance du Camerounais est diversement appréciée par des camerounais installés en France, rapporte le quotidien Le Messager dans son édition du 22 septembre 2020.

Dans une tribune publiée le 19 septembre 2020, Cyrille Kemmegne, journaliste réfugié en France, apporte son soutien aux manifestations. «40 ans que ça dure. 40 ans que la triste situation du Cameroun perdure. 40 ans qu’ils nous ont promis la démocratie. En lieu et place, toute honte bue, ils nous servent la «photocratie». 40 ans de dic-tature. Une dictature saupoudrée de forfaiture (…). 40 ans de tyrannie, nous avons toutes les preuves qu’ils n’avaient à cœur que de nous dicter leurs lois. Et pourtant, tout compte fait, ils sont de parfaits hors- la-loi… 40 ans que tous nos espoirs sont déçus. Paul Biya, le pillard, ne peut plus prendre le dessus. Si l’heure est venue, alors elle est venue (…). Le 22 septembre est la date historique de notre libération. Tant pis si cette libération passe par une insurrection. On ne fait point d’omelettes sans casser les œufs. Pour obtenir notre véritable indépendance, nous n’aurons pas besoin de marcher sur les œufs … La liberté n’a pas de prix. Les Camerounais sont prêts à l’obtenir à tout prix et à tous les prix», écrit l’ancien journaliste de la CRTV.

Un avis que ne partage pas le chef d’antenne de la Plateforme «Citoyen Modèle Diaspora Modèle Cameroun» zone Europe, Honoré Bitnkeu. «Nous ne nous laisserons pas distraire par des obscurantistes. Nos familles sont au Cameroun. Ne l’oublions jamais», soutient-il dans les colonnes du journal.

«La mobilisation qui s’annonce au Cameroun, ce 22 septembre, semble répondre à une demande évidente du peuple…A l’observation, le ras-le-bol veut véritablement s’exprimer dans la rue, car tous les moyens classiques d’expression sont inaccessibles. Le pouvoir risque de réaliser ponctuellement, qu’au 21è siècle, on ne bridera plus comme dans les années 1990, du fait des Ntic, réseaux sociaux et médias en ligne. Je reste un observateur averti. Nul ne peut prévoir ce que la spontanéité des masses populaires peut donner comme résultats. Wait and see», pense Claude Bernard Tiani, upéciste et ex-membre de CAP Liberté.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter