Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 11Article 607375

Actualités of Sunday, 11 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Devenu Notable au lamido de Garoua, Issa Tchiroma est déjà contesté !

Issa Tchiroma, notable du Lamido de Garoua Issa Tchiroma, notable du Lamido de Garoua

• Le Lamido de Garoua a choisi Issa Tchiroma comme notable dans son lamidat

• Il remplace son défunt frère Tchiroma Mamoudou

• Ce choix est conesté par les militants démissionnaires de FSNC, le parti de Issa Tchiroma qui lui exigent la démission de son poste de ministre


Le ministre Issa Tchiroma est devenu notable au lamido de Garoua
lors d'une cérémonie faite ce samedi juillet Il lui a été rendu le turban turban et les autres attributs des mains du lamido. Il fait désormais partie du clan de Sa Majesté Ibrahim El Rachid, celui en qui il n'avait pas mis toute sa confiance au départ. Cela n'a pas empêché le Lamido de faire de lui son notable.

"J’ai soutenu mon ami Issa Hayatou et Allah t’as choisis le Lamido de Garoua et je respecte la volonté de Dieu et je suis à tes pieds. Tu es mon patron sur le plan traditionnel", a prononcé le ministre devant toute une assemblée.

Sa majesté a eu une belle réplique à sa déclaration qui a sonné fort au sein de la foule. "Mieux vaut un ennemi déclar" qu’un ami déguisé".

Issa Tchiroma n'est pas seulement un énnemi apprécié du Lamido de Garoua, il est aussi un ennemi cette fois-ci vomi du collectif des conseillers municipaux démissionnaires et militants de base de son parti (Front pour le Salut National du Cameroun (FSNC)).

Ces militants démissionnaires du FSNC contextent le choix porté par le Lamido sur la personne de Issa Tchiroma comme remplaçant de son frère défunt Tchiroma Mamoudou. Ils ont adressé une lettre au ministre Atanga Nji dénoncant un vice de forme.

"Il est bienséant d’éviter d’amalgamer en impliquant toutes les structures du Parti dans une cérémonie d’intronisation d’un notable, toute chose qui s’apparente à la tenue d’un congrès du Parti. Il y a un vice de forme dans la désignation d’un notable dans la chefferie traditionnelle de Garoua", ont-ils indiqué dans la lettre adressée à Atanga Nji.

Ils demandent à Atanga Nji de soit démissionner de ses fonctions ministérielles pour se mettre résolument à la disposition de la chefferie traditionnelle ou "d'attendre le moment opportun c’est-à-dire lorsqu’il ne sera pas membre du Gouvernement pour exercer cette fonction traditionnelle prétendument objet de sa convoitise dans l’ultime but de se refaire du bon sang après sa défaite aux Législatives en vendant au Président Paul Biya des illusions morbides de pseudo popularité dans la périphérie d’une cérémonie apolitique grandiose regroupant curieusement les membres de toutes les chapelles politiques confondues".

Rejoignez notre newsletter!