Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 30Article 594712

General News of Friday, 30 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Deux responsables du Rdpc menacés par les vandales à Maroua

Il s’agit du ministre délégué auprès du ministre des finances, Yaouba Abdoulaye et de Youssouf Issa Ballarabé, président de la section Ojrdp du Diamaré Centre I.

Menaces contre Yaouba Abdoulaye et Issa Ballarabé Des individus non identifiés ont inscrit sur les murs d’enceinte de leurs résidences, des messages xénophobes et hostiles.

Dans la nuit du 26 au 27 avril dernier, des individus non identifiés ont visité les domiciles de certains responsables du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans la ville de Maroua, pour y poser des actes de vandalisme. Il s’agit du domicile du ministre délégué auprès du ministre des finances, Yaouba Abdoulaye, par ailleurs chef de la délégation permanente régionale du comité central du Rdpc dans le département du Diamaré. Les vandales ont écrit des messages hostiles sur les pans de la clôture de sa résidence habituelle située au quartier Gadabouwol.

« Non Yaouba », pouvait-on y lire le lendemain matin. C’est la même opération qui a été appliquée sur le mur d’enceinte de Youssouf Issa Ballarabé, président de la section Ojrdp du Diamaré Centre I, avec des messages du genre «les Tchadiens, Salo » et « Haoussa, rentrez chez vous ». Ces événements se sont déroulés au lendemain d’un post virulent du jeune Youssouf Issa Ballarabe à l’encontre du ministre Yaouba Abdoulaye. Le président de la section Ojrdp reproche au membre du gouvernement de ne pas faire assez pour la bonne marche du parti dans ce département, quand il n’est pas simplement un frein pour son développement. Ces actes de vandalisme font remonter à la surface les remous observés au sein du Rdpc dans le département du Diamaré, sur fond d’affrontements verbaux par camps interposés. Les relations sont devenues exécrables entre les deux hommes, avec les opérations de renouvellement des sommiers politiques qui ont cours en ce moment. Des opérations aux allures de règlements de comptes, dans un esprit de revanche politique interne, de tripatouillages et de manœuvres souterraines. Il s’agit, en somme, de lutte de positionnement dans la perspective du prochain renouvellement des organes de base du parti.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter