Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 25Article 615550

Actualités of Wednesday, 25 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Deux individus arrêtés à Bafoussam pour escroquerie

Plusieurs jeunes appelés « microbes » ont également été interpellés. Plusieurs jeunes appelés « microbes » ont également été interpellés.

Joël Waffo 32 ans et Alain Tagne Koutakam 44 ans ont été arrêtés

Ils étaient spécialisés dans l’arnaque

Plusieurs jeunes appelés « microbes » ont également été interpellés

Sale temps pour des malfrats de la ville de Bafoussam. Depuis quelques jours la police de cette ville a organisé une opération de ratissage des coins et recoins de la ville. C’est ainsi que deux individus ont été arrêtés pour escroquerie par les éléments du commissariat de Bafoussam. Selon les premières informations du commissariat central, le mode opératoire des deux individus arrêtés dans un premier temps, était l'escroquerie avec de faux billets de banque.

« Au milieu de deux billets (des dollars) ils introduisaient des formats afin de tromper la vigilance de leur vis-à-vis », apprend-on.
De source policière, le gang avait déjà réussi à arnaquer une importante somme d'argent au mois de juin 2020. Disparus des radars, ils sont revenus à la charge en 2021 avec le même mode opératoire, sauf qu'ils étaient déjà connus des forces de l’ordre qui disent avoir reçu plusieurs plaintes contre eux
Joël Waffo 32 ans et Alain Tagne Koutakam 44 ans ont ainsi été interpellés alors qu'ils tentaient de soutirer de l'argent à une victime au quartier Socada.
Ils sont accusés de semer la terreur dans les rues de la capitale régionale de l'ouest. La traque aux hors la loi se poursuit dans cette partie du pays où les autorités invitent aussi les populations à poursuivre afin d'éradiquer le grand banditisme.

Des microbes interpellés

. Le commissaire central de la ville de Bafoussam Mabout Tsonga, indique par ailleurs que plusieurs jeunes appelés « microbes » ont également été interpellés.
Il s’agit « de petits enfants qui, à les voir, n’ont plus rien des êtres humains. Ils sont complètement transformés ; ce sont des fauves particulièrement dangereux», décrit une ancienne victime.

L’une des sorties de cette bande de voyous était le vendredi 4 juin 2021 au quartier Bilongué, au Rond-point Dakar, et à bien d’autres coins de la capitale économique. Ils ont créé la frayeur ce jour. «Nous étions dans un bar, quand ils ont été signalés. C’était la débandade. Les gens couraient dans tous les sens. Le barman nous a enfermés dans une salle VIP jusqu’à, ce que cès gars s’éloignent». Après leur derniers forfaits , le gouverneur de la Région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, avait rassuré les populations de Douala que ces vandales seront désormais traqués jusqu’à leurs derniers retranchements.

Rejoignez notre newsletter!