Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 11Article 555313

General News of Wednesday, 11 November 2020

Source: www.camerounweb.com

Deux combattants sécessionnistes échappent de justesse à un lynchage à Kumba

Deux combattants séparatistes ont été battus, déshabillés, le visage noirci et sur le point d’être exécutés lorsque la police les a secourus le lundi 9 novembre 2020.

La police a sauvé de justesse les deux jeunes hommes d'un lynchage par des habitants du quartier de Buea-Road, dans la subdivision Kumba III, qui les ont arrêtés après avoir volé un magasin et harcelé les habitants.

Les deux garçons auraient émergé de leur cachette à la tombée de la nuit et se sont rendus dans la rue Chako où ils ont habilement fait irruption dans un magasin.
«Ils sont d'abord allés dans un certain magasin ici, rue Chako. Après avoir opéré là-bas, ils ont marché dans la rue pour demander de l'argent aux passants au nom d'Ambazonie. En fait, ils ont arrêté des gens à l'entrée du quartier pour exiger un soutien, s'identifiant comme des combattants séparatistes », a déclaré aux journalistes un habitant de la région.

Vigilants, les jeunes du quartier se sont mis à couvert et les ont arrêtés.

Ils ont été rapidement déshabillés et les gens ont déversé leur colère et leurs frustrations sur eux. On pouvait voir des traces de machettes sur les corps.
«Vous êtes venu demander du soutien? Après tout le banditisme, les enlèvements, la terreur et les meurtres auxquels vous nous avez soumis, vous avez le courage de demander de l'aide. Ça fait longtemps que tu es venu ici pour voler? Y a-t-il longtemps que des écoliers ont été tués au Collège Mère Francisca? » scandait la foule en colère.

Alertés, les éléments des forces de l’ordre se sont rapidement rendus sur les lieux. Les deux hommes ont été placés en garde à vue où ils devraient aider les autorités à retrouver leurs complices.

Il faut rappeler que le samedi 24 octobre 2020, des hommes armés ont attaqué l'Académie bilingue internationale Mère Francisca de Fiango, à Kumba tirant sur pas moins de 20 étudiants, tuant au moins sept (six filles et un garçon) et blessant environ 13 autres (dix filles et trois garçons).

Les forces de l'État se battent pour déloger les séparatistes armés qui se sont installés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis que la crise actuelle s'est transformée en conflit armé en 2017.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter