Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 26Article 592984

xxxxxxxxxxx of Monday, 26 April 2021

Source: camerounweb.com

Deux accords de 477 milliards entre le banque islamique et Cameroun

Ils ont été signés entre le ministre en charge de l’économie et le partenaire financier et technique et renouvellent le cadre triennal de coopération avec cette institution.

Les deux accords de coopération signés entre Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), et la Société Internationale Islamique de Développement (Itfc), tiennent sur un peu plus de 477 milliards de francs CFA. L’institution spécialisée de la Banque Islamique de Développement (BID) renouvelaient ainsi avec le Cameroun, leur cadre triennal de coopération le 12 avril dernier, par visioconférence. Selon le communiqué récemment publié par le ministre Alamine Ousmane Mey, le premier accord est d’une valeur de 750 millions de dollars américains soit 413 milliards de francs CFA. Ce financement que reçoit le Cameroun marque le renouvèlement du cadre triennal de coopération entre le pays et la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce. Le cadre qui s’étend sur la période 2021-2023, servira au « financement des projets et programmes prioritaires à convenir d’accord parties, dans les secteurs stratégique de l’agriculture, de l’Energie, des mines ainsi que le secteur de la santé, avec la fourniture de produits et équipements médicaux », renseigne le communiqué du Minepat. Le financement devant s’étaler sur la période du triennat, l’économie camerounaise bénéficiera donc de 250 millions de dollars américains chaque année, soit un peu plus de 137 milliards de francs CFA. Le crédit de 64 milliards renouvelé à la Sodeoton.


L’autre acte de coopération signé ce même jour entre les deux partenaires concerne le financement accordé à la Société Camerounaise de Développement du Coton (Sodecoton). L’entreprise publique bénéficie de 98 millions d’euros, soit 64,3 milliards de francs CFA de prêt Murabaha (sans intérêt). Un financement lui-même renouvelé. Car pour la campagne cotonnière 2020-2021, l’institution spécialisée de la BID avait déjà conclu le même accord avec la société camerounaise. Il devra permettre, cette année aussi, un accès facile de la Sodecoton aux intrants agricoles tels que les herbicides, les pesticides et les engrais notamment. Le même financement permettra aussi à la Sodecoton, de commercialiser du coton-graine et du soja auprès des coopératives et ou des paysans. Ce crédit dont bénéficie la Sodecoton est un privilège qu’accorde la Société Islamique de Financement du Commerce (Itfc) à ses pays membres, tels que le Cameroun, souligne le communiqué du ministre Alamine Ousmane Mey. Mais bien plus, il rentre dans le cadre du dispositif gouvernemental de l’appui aux filières stratégiques, parmi lesquelles l’agriculture. Ce partenariat avec la Sodecoton dure depuis des années déjà, et les résultats sont visibles. Selon l’Itfc qui a elle aussi publié un communiqué annonçant cet accord avec le Minepat, «le financement de l’ITFC, à ce jour, a permis au pays d’atteindre une production record de 328454 tonnes de coton graine collectées en 2019-2020, dont 115 000 tonnes de coton fibre exportées malgré la pandémie du Covid-19».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter