Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 04Article 600187

General News of Friday, 4 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Destruction de preuves: un journaliste alerte sur des projets d'incendies au TCS

Incendie d'un bâtiment public Incendie d'un bâtiment public

•Dans un éditorial, le directeur de RIS FM alerte les Camerounais sur un probable incendie du Consupe et du TCS.

•Ces incendies auront pour but de détruire des éléments de preuves qui incriminent plusieurs autorités.

•Il s'agit de personnalités accusées de détournement dans le cadre des enquêtes du Covidgate.


A l'instar de l'attaque il y a quelques jours du siège du Contrôle supérieur de l'Etat (Consupe), attaque au cours de laquelle, plusieurs éléments de preuves ont été emportées, il risque de se produire des incendies aux sièges du Consupe et du Tribunal Criminel Spécial (TCS) où des éléments de preuves accablent plusieurs autorités camerounaises.

'De 2014 à 2015, il y a cinq à six ans, le phénomène chauffait, je parle là des incendies dans les institutions ; il ne se passait pas une semaine sans qu’on annonce le feu dans un ministère, une direction générale d’entreprise d’état, jusqu’à la trésorerie nationale. Des curieux incendies qui choisissaient uniquement les bâtiments de l’état et jamais des structures privées, des incendies qui choisissaient uniquement de bruler des documents comptables avant de s’éteindre. Quand on avait pas affaire à l’incendie, c’était des cambrioleurs et des braqueurs qui emportaient les mêmes documents et des ordinateurs où se trouvaient des données propres à expliquer des disparitions de quelques millions et quelques milliards. Ça tombait toujours à pique pour éviter épervier. Désolé monsieur l’enquêteur, les documents que vous réclamez ont brûlé dans l’incendie. Les locaux du CONSUPE ont fait l’objet d’une attaque armée il y a quelques jours par des bandits armés, des ordinateurs ont été emportés', écrit Sismondi Bidjocka.

'Si l’on s’en tient à l’esprit et à la lettre du décret du chef du gouvernement du 20 juillet 2020, les chefs des départements ministériels concernés sont certes responsables de leur gestion. Il est précisé qu’ils doivent également produire chaque trimestre un rapport d’activités à remettre au ministère des Finances -pour consolidation. Mais, surtout, le texte indique que la Chambre des comptes assure un audit indépendant sur l’utilisation des ressources du fonds spécial de solidarité nationale contre le Covid-19.', ajoute t-il avant de conclure que : 'je parie que d'ici quelques jours, les incendies vont reprendre, pas seulement au Contrôle supérieur de l'Etat, mais également et surtout, au Tribunal Criminel Spécial (TCS)'.

Sismondi Bidjocka avait déclaré sur sa page Facebook en début de semaine, que plusieurs incendies de ministères et d'institutions de l'Etat camerounais sont des incendies criminels causés par un groupe organisé d'individus qui disent agir sur l'ordre de certaines autorités. L'un de ces individus que s'apprêtait à interviewer le journaliste, affirmerait qu'il est prêt à décliner les identités de ses commanditaires.

En d'autres termes, l'on connaîtra bientôt les noms des hautes autorités qui ont commandité l'incendie de certaines institutions de la République camerounaise. Bien entendu, le directeur général de RIS FM va contacter d'abord les personnalités citées, confronter d'abord les versions avant toute publication. Mais l'affaire promet d'être cinglante.

'Je suis tombé sur un individu, (ou plutôt, c'est lui qui m'est tombé dessus) qui dit appartenir à une bande qui mettait le feu aux ministères et autres entreprises d'Etat sur commande de ces derniers. l'histoire qu'il rencontre est incroyable! et il détient des vidéos. L'enregistrement de l'interview aura lieu ce mercredi. Ensuite, nous allons contacter chacun des accusés, si quelqu'un refuse de répondre, le travail continue jusqu’à diffusion', écrit le Directeur général de RID FM.

On se rappelle qu'en juillet 2020, un incendie suspect avait consumé une bonne partie du bâtiment annexe de la Trésorerie générale de Yaoundé qui abrite les services de Contrôle et du traitement informatique des comptabilités de la circonscription financière régionale.

Le ministre Louis Paul Motaze avait indiqué que les flammes ont été maitrisées grâce à l’intervention 'prompte des sapeurs pompiers appelés par ces derniers'.

Le bilan faisait état d’un certain nombre de matériels et de documents physiques détruits.

'Des mesures sont en train d’être prises pour un remplacement dès ce jour, 25 juillet 2020, des principaux matériels et équipements ainsi que du rétablissement par les services compétents de ENEO du circuit électrique. Une enquête par les services compétents permettra de déterminer les causes exactes de cet incendie', avait déclaré Louis Paul Motaze dans un communiqué.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter