Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 03Article 570889

General News of Wednesday, 3 February 2021

Source: focusmedia-afrique.net

Destin brouillé des universités d’état au Cameroun !

Aucune stratégie de développement, pas de direction précise, ce secteur est à l’agonie.

L’enseignement supérieur au Cameroun est constitué par l’ensemble des enseignements postsecondaires assurés par les institutions publiques et par les institutions privées agréées comme établissements d’enseignement supérieur par l’état. Il faut rappeler que l’université camerounaise existe depuis 1961 et d’après le décret présidentiel n°93/026 du 19 Janvier crée en son article premier les universités de Yaoundé 1et 2, Douala et Dschang. Les universités de N’Gaoundéré et Buea ont été créées quelques temps plus tôt mais n’avaient pas une existence réelle.

Ainsi la physionomie des enseignements supérieurs au Cameroun suite aux textes présidentiels pris le 19 janvier 1993 par le chef de l’Etat est marquée par la mise en place de 08 universités notamment, l’université de Yaoundé 1 située à ngoa ekelle généraliste mais avec un pavillon rattaché aux beaux-arts et l’université de yaoundé 2 située dans le Nord-ouest de la ville à soa plus principalement regroupe en son sein des grandes écoles spécialisées sur les relations internationales telles que l’IRIC et l’esstic spécialisée dans la formation des journalistes et autres professionnels de la communication.

Quant à l’université de Dschang elle se veut la plus nationale des universités au Cameroun sa vision est d’être une université d’excellence au service du développement durable à l’horizon 2025 on y retrouve des filières professionnelles telles que la FASA, les filière biomédicale et la science de la nutrition qui conduisent l’étudiant directement à l’emploi .l’université N’Gaoundéré est centrée sur l’exploitation minière avec l’école de géologie et d’exploitation minière de meinganga qui forme des ingénieurs dans ce domaine. L’université de Maroua, en plus d’être une université généraliste abrite la prestigieuse école normale de Maroua l’université de Buea spécialiste dans la formation bilingue, dans la traduction et l’interprétariat avec l’école ASTI qui forme des interprètes, l’université de Bamenda est la continuité de la formation bilingue et même des enseignants bilingues avec la présence de l’école normale et de l’ENSET.

L’université est alors un établissement public à caractère scientifique et culturel administrée par un recteur nommé par décret présidentiel. C’est ainsi l’ université de Yaoundé 1 a pour recteur le professeur Maurice Aurélien Sosso, l’université de Yaoundé 2 le professeur Tchuente Maurice, l’ université de Maroua le prof Idrissou alioum,ngaoundéré le professeur florence uphie chinje est le recteur, de même pour l’université de buea la professeur ngono horace manga, le professeur tsafack nonfosso a la responsabilité de gérer l’université de dschang sans oublier que les universités douala et bamenda ont respectivement le professeur ondoa magloire et nkuo theresa. En 2020, aucune université du cameroun ne figurent parmi les top six des universités subsaharienne. Elles souffrent toutes du même de manque de laboratoires adéquats pour les étudiants, une inadéquation entre la théorie et la pratique, que dire du cursus universitaire en lui-même qui doit être repensé et adapté aux réalités camerounaises. L’heure est peut-être venue de doter nos universités d’infrastructures de pointes pouvant leurs permettre de faire face aux défis de notre siècle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter