Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 25Article 522889

General News of Thursday, 25 June 2020

Source: cameroun24.net

Destabilisation du Cameroun: un ancien employé de Vision 4 fait tomber le masque de Amougou Belinga

Pour Valsero, le PDG de Vision 4 est un dangers pour le Cameroun Pour Valsero, le PDG de Vision 4 est un dangers pour le Cameroun


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans une tribune parvenu à la rédaction de cameroun24, cet artiste engagé proche du MRC met en garde sa communauté sur les dangers qui guettes le Cameroun.


Aujourd’hui, je vous l’ai dit, je vais m’attarder, mais pas longtemps, sur ce monsieur qu’on appelle Amougou Belinga. Parce que pour avoir travaillé à Satellite FM dans ma jeunesse comme animateur radio, et également produit quelques émissions pour Vision 4 la télé tribaliste, je regrette de tout mon cœur, c’est la pire expérience de ma vie.

Je peux vous le dire sans me tromper, que si jamais une guerre tribale déclenche au Cameroun, ca sera à cause du plus gros tribaliste que la terre n’ai jamais porté, il s’appelle Amougou Belinga. Égocentrique et tribaliste. Suprémaciste. L’un des plus gros dangers et poison que porte la société camerounaise s’appelle Amougou Belinga. Le plus gros danger pour la cohésion sociale, le vivre ensemble entre les peuples au Cameroun s’appelle Amougou Belinga. Il est important qu’on le sache et qu’on le note. Parce que toi, mon petit tribaliste Amougou Belinga, tu finiras comme le propriétaire de la télé mille collines. Tu finiras comme tous ces gens qui ont dressés les Camerounais les uns contre les autres.

La suite de mon message, c’est pour le peuple Ekang-Beti, parce qu’il est difficile pour moi de parler de ce tribaliste qu’on appelle Amougou Belinga, sans parler au peuple Ekang-Beti, mon peuple, d’où je viens. Il est important que vous sachiez que le danger du peuple Ekang-Beti, le danger de l’Ekang, c’est l’Ekang. S’il y a quelqu’un qui détruit l’Ekang, c’est l’Ekang. Ce n'est pas le Bamileke, ce n'est pas le Douala. Non. Et ca, c’est extrêmement important pour vous à comprendre. Chaque Ekang-Beti qui a émergé, a été détruit par un Ekang-Beti. Et je trouve très malsain de votre part, de vous lever un lundi, un mardi… Un jour de votre vie, et de venir dire aux gens, ah oui, le problème des Ekang-Betit, ce sont les Bamileké. Non. Le problème du Cameroun, et le problème des Ekang-Betis, ce sont les Ekang-Betis.

Que sont devenus tous les Ekang-Betis qui ont émergés, qui auraient pu être une alternance pour le Cameroun ? J’ai fait une petite liste.
Olanguena Awono, un Ekang-Beti détruit par un Ekang-Beti.
Nguini Effa, Ekang-Beti, emprisonné par un Ekang-Beti.
Abah Abah Polycarp, Ekang-Beti, détruit par un Ekang-Beti.
Mendoze Gervais, Ekang-Beti, détruit par un Ekang-Beti.
Jean-Marie Atangana Mebara, Ekang-Beti detruit par un Ekang-Beti.
Edgard Alain Mebe Ngo'o, Ekang-Beti, detruit par un Ekang-Beti.
Le colonel Mboutou, Ekang-Betit, détruit par un Ekang-Beti.
Kotto Emane, destitué par un Ekang-Beti.
Titus Edzoa, Ekang-Beti, détruit par un Ekang-Beti.
Odong Dong, Ekang-Beti, détruit par un Ekang-Beti.
Thierry Michel Atangana, Ekang-Beti, detruit par un Ekang-Beti… On peut tourner la liste jusqu’á vingt kilomètres.

Le problème de l’Ekang, ce n’est pas le Bamileké, ce n’est pas le Nordiste, c’est l’Ekang-beti. Les Ekang-Beti sont méchants, ils sont jaloux, ils sont agressifs, ils sont mortels, ils sont comme des vipères, ils mordent, et ils se mordent entre eux. Et après qu’est ce qu’ils font, ils doigtent les autres. Aujourd'hui, Amougou Belinga a fait tomber un de ses frères, qui à un moment se présentait comme un Ekang-Beti, mais il fallu qu’Amougou le fasse tomber pour qu’on rappelle au peuple qu’il s’appelle NANA. Non, les gars, je vous aime, j’aime mon peuple, j’aime tous les Camerounais, mais je ne renie pas mon appartenance à cette communauté. Et c’est parce que j’aime ma communauté, que je veux rappeler á tous les frères et sœurs de la diaspora, qui font les suprémacistes aujourd’hui, que si l’alternance de demain doit se faire sans les Ekangs, ca ne sera pas la faute des Bamilekes.

Si aujourd’hui, aucun Ekang-Beti ne se projette dans l’avenir, si aujourd’hui aucun Ekang-Beti ne travaille pour le futur, si aucun Ekang-Beti ne se projette dans la renaissance, dans la reconstruction. Je ne veux pas que mes enfants, que vos enfants Ekang-Betis soient obligés de payer le prix de la trahison, le prix de la souffrance, parce que d’autres Ekang-Betis auraient détruit, avec un petit groupe de personnes et que vous aurez pris ca sur vous.

Amougou Belinga est un danger, il est un danger, celui qui va nous emporter tous. Il est un danger pour la sécurité du Cameroun. Sa télévision devrait être fermée. Il est important de le savoir. Vous les Berceaux Afrique et autres, ouvrez vos yeux. C’est extrêmement important à comprendre. Le danger, le poison du peuple Ekang, ceux qui plombent l‘avenir du peuple Ekang, ce sont les Ekang eux-mêmes, ce ne sont pas les Bamilekés. Il est important que vous le sachiez, et nous devons prendre notre place dans la renaissance du Cameroun. Heureusement que nous avons les Tiriane Noah, nous avons les Docteur Oko… Qui projettent encore notre communauté dans l’avenir. Parce que nous n’allons pas mourir avec ces vieux. Nous n’allons pas disparaître avec ces vieux. Non, nous ne pouvons pas nous permettre de mourir et de disparaître avec ces vieux.

Je tenais à envoyer ce message important surtout à toute la communauté Ekang qui vit partout en Europe, et qui font les suprémacistes. Ce n’est pas parce que Paul Biya à le pouvoir, un Ekang. C'est justement ce Ekang qui a détruit tous les Ekangs. C’est Biya la pire chose qui est arrivée au peuple Ekang, parce qu’il les a tous détruit. Il les a tous détruit. Je voulais vraiment vous le dire ce matin. Parce que quand je vous vois, vous donnez l’impression que ce sont les autres qui vous attaquent, vous devez vous protéger des autres, Non, nous devons nous protéger de nous-mêmes. Parce que nous sommes un danger pour nous-mêmes.

Peuple Ekang mettez l’amour dans vos cœurs. Vous n’avez pas d’amour. Un peuple qui n’a pas d'amour dans son cœur est un peuple voué à disparaître. Faites attention, stoppez votre cœur, stoppez cette haine que vous avez dans le cœur, stoppez cette colère que vous avez dans le cœur. Devenez un peuple, vivez en harmonie avec le reste des peuples. Nous sommes le peuple le plus tribaliste du Cameroun. Il est important que nous le sachions. Et que si jamais nous ne nous remettons pas en question, nous porterons sur nous le poids, et nous devons payer le prix du sang que le tribalisme fera couler au Cameroun.
C’étais un papa Ekang, un papa camerounais, un papa normal, qui vous dit aujourd’hui que vous êtes un problème.

Merci
Genéral Valsero

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter