Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 19Article 590797

General News of Monday, 19 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Des proches parents du tyran Idriss Deby actuellement à Yaoundé - Prof Franklin Nyamsi

Le Pof Franklin Nyamsi vient de publier sur sa page Facebook que ces membres de la famille du chef de l'Etat Tchadien.

'Urgent Tchad. Nos réseaux signalent l’arrivée à Yaoundé au Cameroun ???????? de proches parents du tyran Idriss Deby partis de Ndjamena.
Des centaines de soldats des deux camps ont été tués lors des combats du week-end . Un bilan très lourd. Avec de nombreux officiers de l’armée tchadienne sur le carreau', écrit le prof sur sa page Facebook.

Au Tchad, un premier affrontement au sol a eu lieu, samedi 17 avril, entre les forces loyalistes et les rebelles du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact). Les combats se sont déroulés au nord de Mao, dans la province du Kanem, à plus de 300 km de la capitale Ndjamena. Le mouvement rebelle armé est entré en territoire tchadien en provenance de Libye, le 11 avril, avec pour objectif de chasser Idriss Déby du pouvoir.

Un premier accrochage avait eu lieu, la semaine dernière, dans le Tibesti, à l'extrême nord du pays. Il semblerait ainsi que les rebelles progressent à l'intérieur des terres.

Mao, la capitale du Kanem, province qui borde la frontière avec le Niger, n'est qu'à 300 kilomètres de Ndjamena.

À force de rumeurs, certains habitants nous ont confié avoir cru que la ville était encerclée, samedi, et se sont retranchés chez eux. Cependant, les combats se sont en fait déroulés à une centaine de kilomètres, plus au nord.

Selon des sources sécuritaires, ces combats ont d'ailleurs été « très durs et âpres, avec des pertes des deux côtés », sans autres précisions. Les rebelles se seraient ensuite retirés de la zone.

Autre information, seule une partie des Fact aurait pris part aux combats à savoir une colonne de plusieurs centaines d'hommes, à bord de dizaines de véhicules, venus du nord. Les forces se sont divisées pour descendre vers le Kanem. L'incertitude demeure quant à la localisation du reste des rebelles. Par précaution, les stations-service de la région ont été fermées.

À Ndjamena, au sud, des chars ont été postés à l'entrée de la ville. La population est également dans l'incertitude, suite notamment aux communiqués des ambassades américaine et britannique invitant leurs ressortissants à quitter le pays.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter