Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 27Article 537556

General News of Thursday, 27 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Des organisations de presse exigent la protection d'Amougou Belinga contre ses détracteurs

Objet de persécutions et d'attaques (c'est selon), le PDG du groupe l'Anecdote peut compter sur ses soutiens. Parfois inattendus. C'est le cas du Syndicat National des Journalistes Indépendants du Cameroun (SYNAJIC) dont le président vient de publier un texte dans lequel il demande aux journalistes, aux autorités politiques et autres leaders d'opinion de protéger Amougou Belinga et de dénoncer ses détracteurs, pour le bien-être du Cameroun.


Voici le texte de Alex Koko à Dang

Il n'est pas question de tribu, de clan ou d'affiliation politique. Protéger le PDG du groupe l'Anecdote est une priorité impérative pour la corporation. C'est même une mission vitale pour la survie d'un corps social déjà secoué plus que tout autre par la crise économique. C'est pourquoi notre protection et notre soutien indéfectible doivent être constants à son endroit.
En tant que patron de presse, son offre entrepreneuriale a révolutionné le cadre, l'exercice et les conditions de vie des Journalistes qui pour la première fois au Cameroun, bénéficient de rémunérations décentes et tous les autres avantages.

Soutenons le dans tous ses combats, toutes ses entreprises parce qu'il emploie des milliers de camerounais.

Soutenons Sa Majesté Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, parce qu'il a changé le statut social du Journaliste de la presse privée.

Consœurs, confrères, je vous invite à ne pas écouter tous ces charlatans qui veulent nous faire croire que c'est un démon et eux évidemment des anges.
Soutenons Sa Majesté Jean Pierre AMOUGOU BELINGA ainsi que son empire.
Ne laissons personne faire tomber cet Entrepreneur, qui emploie des milliers de camerounais dans ses multiples entreprises (Vision 4, Satellite Fm, Journal l'Anecdote, le Magazine Africa Express, Vision 4 Centrafrique, 3A Télésud, Vision Finance, Vision Exchange, Issam etc...).

Il fait partie des nôtres, et en tant que professionnels des médias, nous avons l'obligation morale de nous mettre tous de son côté, surtout en pareille situation.
Mettons nous tous derrière cet aîné comme un seul homme pour dénoncer la cabale qui est menée contre lui par des individus louches et jaloux de son succès.
Les retournements spectaculaires de certains traîtres tapis dans son entourage à l'instar de la trahison de l'ex directeur de Vision 4 a réveillé certains démons endormis. Ceux notamment du dossier de la Guinée-équatoriale qui fait les choux gras des réseaux sociaux et de la presse à gages.

Oui la presse a été mise à contribution pour ternir l'image de l'homme, oubliant que si ce «Maniaque» venait à disparaitre, c'est la presse privée qui sera le premier perdant, ensuite tous ces autres camerounais employés dans ses nombreuses entreprises disséminées dans le pays.
Protégeons le «pape» des médias contre tous ces démons qui veulent sa chute. Ce n'est pas un voleur mais un homme d'affaire brillant qui a bâti sa réputation et sa fortune à la sueur de son front.
Ne le laissons pas humilier par ses amis d'hier sous le fallacieux prétexte qu'il a une grande gueule. Et même qui n'en a pas ?

Il ne se passe de jour sans que l'on ne calomnie ce monsieur qui sans doute est victime de sa générosité proverbiale. Ses détracteurs qui l'ont transformé en victime d'une opinion haineuse avide de vengeance et de condamnation populaire, ont inventé tout récemment son arrestation, créer de toutes pièces une perquisition imaginaire à son domicile alors qu'il n'en était rien.
Protégeons Sa Majesté Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, et dénonçons ses détracteurs, ce n'est plus un secret de polichinelle.
Ces détecteurs sont pour la plupart des fonctionnaires prévaricateurs de nos biens jaloux de son ascension. Chacun a des poubelles, allons y les fouiller, si nous n'y trouverons rien. Ne laissons pas mourir ce grand homme pour ce qu'il n'a pas commis. Ce n'est pas fonctionnaire, mais un PATRON au sens propre du terme.

Soyons des hommes justes dans une République qui reproche aux citoyens des faits avérés, à l'opinion et devant la justice. Et non des mises à mort sur la base des clameurs ou des soupçons ou des reproches de l'arrogance, de l'orgueil ou encore de l'outrecuidance.

Comme ci cela ne suffisait pas, ces mêmes gens nous ont ramené des coupures de journaux qui divulguent des contre-vérités selon lesquelles la Guinée équatoriale poursuivrait le PDG du groupe l'Anecdote, pour un quelconque délit.

J'aimerais que ces gens sortent de leur trou pour nous édifier sur les causes d'un tel acharnement sur ce monsieur qui a été élevé au rang de grand dignitaire (Zomlo'o des Zomloa) par les gardiens de la tradition des peuples Ekang, au point de vouloir sa chute aujourd'hui. Qu'est ce qui n'a pas marché?

Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, qui pourtant a aidé leurs filles et fils à vaincre la désolation, la paresse et l'oisiveté qui est la mère de tous les vices à travers des aides multiformes. Pour l'année académique 2019/2020, il a accordé un abattement de 50% à leurs droits universitaires aux étudiants Mvog Belinga de Institut Supérieur des Sciences des Arts et Métiers (ISSAM). Connaissant sa magnanimité il remettra certainement ça cette année 2020/2021 qui s'annonce.

Recherchons ce qui est juste. En tout temps et en toutes circonstances. Condamnons ce qui est injuste. Rejetons les pensées de Satan qui nous animent et inclinons nous devant ce haut dignitaire.

Alex KOKO à DANG Président National du Syndicat National des Journalistes Indépendants du Cameroun (SYNAJIC)

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter