Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 18Article 535423

Crime & Punishment of Tuesday, 18 August 2020

Source: hurinews.com

Des 'miliciens pro-Biya' cités dans l'assassinat d'une autre femme à Bamenda

Dimanche dernier, à 12h 37mn, nous avons fait une publication sur le kidnapping le 15/08/2020 à Bambui, dans la ville de Bamenda, de la jeune Achege Edelquine (qui sonnait pour nous Adèle Kwain dans l'audio en notre possession) par les milices criminelles du pouvoir de Yaoundé supervisées par le ministre de l'Administration territoriale Paul Atanga Nji, le patron de la Sécurité Militaire, le criminel Émile Bamkoui (en charge des plans et opérations secrets dans le cadre du conflit) et l'activiste anglophone pro-Biya basé en Angleterre Nkonda Titus aka Ma Kontri Pipo Dem (MKPD).

Nous avons soupçonné ces milices pro-gouvernementales sur la base d'un audio de 6 mn 40 sec qui circulait dans les foras whatsapp administrés par Nkonda Titus. D'après cet audio, Edelquine a été kidnappée par les séparatistes armés à Bambui et les leaders et activistes séparatistes tels Sako Ikome, Paul Nillong, Éric Tataw, Ayaba Cho, Tapang Ivo ont été cités dans cet audio comme des commanditaires. Ce qui nous a amené à nous demander comment le monsieur dans l'audio savait que la jeune fille a été kidnappée et pas portée disparue par exemple? Comment a t-il pu avoir son nom, savoir le lieu exact où elle a été enlevée si ce ne sont pas les milices criminelles proches de l'axe Atanga Nji-Bamkoui-Nkonda Titus (qui a fait circuler l'audio dans les foras whatsapp qu'il administre) qui la maintenaient captive?

Depuis ce lundi 17/08/2020, la nouvelle de la mort d'Edelquin fait le tour des réseaux sociaux et comme il fallait s'y attendre, les activistes anglophones proches du pouvoir de Yaoundé s'empressent d'accuser les séparatistes. L'audio avait donc pour objectif de préparer les esprits à accepter cet état de fait. Comme la gardienne de prison Florence Ayafor, les jeunes Treasure et Comfort de Muyuka, Edelquine est donc une sacrifiée de la stratégie contre-révolutionnaire mise en place par Yaoundé pour tuer la lutte d'indépendance des Anglophones : déverser des hordes de voyous en zone anglophone qui décapitent leurs victimes, filmer ces atrocités et faire diffuser par l'agent de relais Ma Kontri Pipo Dem sur ses multiples plateformes virtuelles, accuser les séparatistes armés, susciter un concert de condamnations à travers le monde et à la longue obtenir de la communauté internationale le classement du mouvement indépendantiste anglophone comme organisation terroriste et les poursuites judiciaires contre les leaders indépendantistes devant les juridictions internationales. Voilà en réalité ce qui justifie la montée ces derniers temps de ces crimes odieux surtout sur la gent féminine commandités par le sommet de l'État à Yaoundé : gagner la sympathie de l'opinion internationale.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter