Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 12Article 572932

General News of Friday, 12 February 2021

Source: Actu Cameroun

Des élèves tabassent des enseignants au lycée classique de Bafoussam

La scène de violence surréaliste s’est produite le 10 février 2021 au sein de cet établissement secondaire.

Nouvelle scène de violence en milieu scolaire. Cette fois, c’est le lycée classique de Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest, qui défraie la chronique. D’après des sources concordantes, des élèves de ce lycée ont bastonné leurs enseignants. La scène surréaliste s’est produite le 10 février 2021.

Pour cause, ces élèves ont été pris en flagrant délit de jeu de carte dans l’enceinte de l’établissement. Ils ont été interpellés et fouettés par des surveillants généraux. Mais ces mauvais élèves ne se sont pas laissé faire en faisant appel à d’autres jeunes non scolarisés. Des badauds ont ainsi fait irruption dans le lycée, munis d’armes blanches. Ils ont semé la terreur en tabassant et blessant les enseignants dudit lycée.

En plus de ces victimes, ces élèves ont également tabassé certains de leurs camarades qui auraient vendu la mèche. Les mis en cause ont té interpellés et leur exclusion sera actée dans las prochains jours. Il faut déplorer que la violence en milieu scolaire est prégnante au Cameroun.


Quand ce ne sont pas des élèves qui se règlent des comptes avec parfois mort d’homme, ce sont les élèves qui règlent des comptes aux enseignants. L’on se souvient que le 14 janvier 2020, le nommé Bisse Ngosso Brice, élève de 15 ans de classe de 4e au lycée de Nkolbisson à Yaoundé, avait violemment assassiné son professeur de mathématiques, Maurice Njoni Tchakounté, en le poignardant plusieurs fois à l’aide d’un objet identifié comme étant compas.

D’après des informations, la victime dispensait paisiblement son cours jusqu’au moment où son attention sera portée sur un élève manifestement distrait et non intéressé par la leçon. Il constate que l’apprenant est plutôt concentré à pianoter sur le clavier de son téléphone portable. Courroucé, l’enseignant intimera l’ordre à l’élève de le lui donner pour être confisquer par les services administratifs compétents, conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’établissement en matière de possession et usage des téléphones portables au sein des établissements scolaires.

L’élève refusera d’obtempérer, malgré les multiples ordres intimés par l’enseignant. Frustré par l’attitude méprisante de l’élève, le prof va essayer de saisir du téléphone. Une tentative à laquelle l’élève opposera une résistance manifestement violente et farouche. S’en suivra donc une épreuve de bras de fer au cours de laquelle l’élève se servira d’un objet identifié comme un compas pour commettre le drame.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter