Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607672

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Des faux contrôleurs du ministère des transports arrêtés à Puma

Ces faux agent ont été arrêtés sous ordre de la délégation générale à la sureté nationale Ces faux agent ont été arrêtés sous ordre de la délégation générale à la sureté nationale

Le ministre camerounais des transports a fait une descente inopinée à Pouma où ces pour mettre fin, à l'arnaque des usagers

Depuis des mois de faux agents de son ministère sévissaient au lieu-dit Pouma

Ces faux agents contrôlaient et verbalisaient, des conducteurs, disposant des dossiers réguliers ou pas


Les usagers de l’axe routier Yaoundé Douala peuvent enfin se réjouir après la descente musclée du ministre camerounais des transports Ngalle Bibehe. Parti de Yaoundé, à l'aurore ce lundi 12 juillet 2021, le patron du département des Transports au Cameroun, est allé personnellement, mettre fin aux agissements d'une bande de sans foi ni loi qui sévissaient à l’aide des faux documents, comme agents du ministère des transports. Selon plusieurs sources qui ont longtemps dénoncé cette pratique, ces agents « faisaient la pluie et le beau temps sur l'axe routier Yaoundé- Douala, précisément dans le département de la Sanaga maritime, région du littoral. Au niveau des dos d'âne de la localité de Pouma.

Sur les lieux, vers 8h, le ministre Ngalle Bibehe, a pris ces faussaires la main dans le sac. Leur exercice quotidien consistait à faire le contrôle et verbalisation, des conducteurs, disposant des dossiers réguliers ou pas. La finalité de ces contrôles étant de créer un motif, pour soutirer des sous et se remplir la besace.

Déferrement à Douala

Après la descente du ministre des transports, ces faux agent ont été arrêtés sous ordre de la délégation générale à la sureté nationale et déféré à Douala pour besoin d’enquête. Ayant été arrêtés en flagrant délit, ils devront être envoyé chez le procureur dans les prochaines heures et transférés à la prison centrale de Douala, selon les explications d’un avocat. Ce n’est pas la première fois que de faux agents de ce ministère sont pris en flagrant délit. Presque chaque mois ils se font prendre dans différentes localités et se font condamner par la justice. Malgré cela, les faussaires n’en démordent pas.

Rejoignez notre newsletter!