Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 14Article 618415

Actualités of Tuesday, 14 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Des fétiches et cercueils posés à plusieurs endroits à Bamenda

L'un des cercueils L'un des cercueils

• Un massacre est probablement en préparation à Bamenda

• Des fétiches et des cercueils sont actuellement posés à plusieurs endroits dans la ville

• L'on ne sait pas encore celui qui a posé ces objets


Les habitants de Bamenda se sont réveillés ce mardi 14 septembre avec plusieurs cercueils et grigris posés à plusieurs endroits de la ville.

"City chimist, Ntarikom sont quelques quartiers de la ville qui ont reçu chacun leur cercueil fétiché. Les raisons de cette sombre manifestation ne sont pas claires pour l'instant mais des chuchotements font état de ce que les ambazoniens auraient passé un signal à leurs frères soldats camerounais. Celui d'avoir la possibilité de leur vivant de choisir entre un ticket retour vers Yaoundé ou un ticket de non retour vers le cercueil", nous apprend une source.

Il y a quelques jours, la rédaction de CamerounWeb apprend que les ambazoniens ont lancé des journées mortes dans plusieurs localités sous leur emprises. Ils ont annoncé des atrocités, si les forces de défense s'aventuraient dans la ville.

Bamenda a par ailleurs été le théâtre d'affrontement entre soldats et ambazoniens hier lundi 13 septembre. Lors d'une patrouille, des soldats ont découvert un véhicule transportant des séparatistes. Démasqués, ces derniers ont ouvert le feu sur les soldats. S'en est suivi des échanges de tirs.

Le bilan des échanges de tirs entre les militaires et les séparatistes armés à bord d'un véhicule de 4 séparatistes tués. Et la scène s'est déroulée hier lundi 13 septembre soir à Bamenda, selon des informations qui sont parvenues à la rédaction de CamerounWeb.

Nous apprenons que le convoi de séparatistes était également composé d'un des leurs du nom de Vitalis. Ce dernier se serait évadé de prison.

Rejoignez notre newsletter!