Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 04Article 565289

General News of Monday, 4 January 2021

Source: gazeti237.net

Des employés dont un prétendu journaliste, mis à la porte pour faux diplômes au BUNEC

La prison après le licenciement ? Des employés dont un prétendu journaliste, mis à la porte pour faux diplômes au Bureau national de l’Etat civil (BUNEC).

Ce qui a longtemps circulé sous la forme d’une rumeur, a été confirmé lors de la 10è session ordinaire du conseil d’administration du BUNEC tenue le 29 décembre 2020 dans la salle de délibération de la communauté urbaine de Yaoundé. Les travaux étaient placés sous la présidence du PCA, Fai Yengo Francis.

Dans le communiqué final, publié à l’issue de cette session, l’on apprend que les administrateurs ont validé le licenciement de certains agents détenteurs de faux diplômes et la nomination de certains personnels à des postes de responsabilité. « Au sujet des faussaires, il est actuellement proposé qu’on les traine devant la justice. Mais, certains administrateurs s’y opposent, surtout ceux qui ont des protégés parmi les désormais ex employés recrutés sur la base de faux diplômes » confie à Gazeti-237, une source au BUNEC.

Pendant les travaux de la 10e session, le budget du Bureau national de l’Etat civil pour l’exercice 2021, a été voté à la somme de 5 milliards 545 millions 855 mille FCFA.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter