Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 27Article 537718

General News of Thursday, 27 August 2020

Source: Actu Cameroun

Des chiffres qui prouvent que les Camerounais ne veulent plus voter

Les chiffres n’ont pas beaucoup évolué depuis le début de ce mois d’août. Certaines indiscrétions font état à date, de moins de 1000 nouveaux inscrits.

Au Cameroun, le processus de révision du fichier électoral pour l’exercice 2020 prend fin le 31 août. A quelques jours de cette échéance, les antennes communales d’Elections Cameroon (Elecam) enregistrent un faible taux d’inscriptions.

Légère taux de fréquentation

À l’antenne Elecam Obobogo, Yaoundé III, le chef d’antenne Hélène Onana parle d’une augmentation légère du taux de fréquentation. « On reçoit en moyenne cinq personnes par jour depuis le mois d’août », a-t-elle déclaré au micro de la CRTV.

Selon l’organisme public camerounais de radio-télévision, les chiffres n’ont pas beaucoup évolué depuis le début de ce mois d’août. De 6000 environ, certaines indiscrétions font état à date, de moins de 1000 nouveaux inscrits. À la même période en 2019, Elecam enregistrait 433 873 nouveaux inscrits.

A l’antenne de Yaoundé VI, au quartier Biyem-Assi, la situation est pareille. Derrière un ordinateur, un agent impatient d’accueillir d’éventuels usagers renseigne que « le taux est très faible cette année ».

« Il y a même des jours où l’on passe une journée à se tourner les pouces » ajoute-t-il. Ici, quelques citoyens viennent de temps en temps, récupérer plutôt leurs cartes d’électeurs. Il faut attendre des heures pour voir des personnes désireuses de s’inscrire sur les listes électorales.

Les fortes pluies qui découragent

D’après les responsables des antennes Elecam, plusieurs raisons justifient ce faible taux d’inscriptions sur les listes électorales. Il est dû au fait que l’on se trouve au lendemain d’un double scrutin. À savoir, les élections législatives et municipales du 9 février 2020 pour lesquelles beaucoup de citoyens s’étaient mobilisés.

Autre cause : « l’application des mesures barrières édictées par le gouvernement » selon le directeur des élections, Erik Essousse. En plus, les fortes pluies qui s’abattent sur la plupart des régions du Cameroun, limitant ainsi les déplacements.

L’opération dé révision du fichier électoral, entamée le 4 avril dernier, s’achève le lundi 31 août 2020 sur l’ensemble du territoire national.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter