Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 20Article 597787

General News of Thursday, 20 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Des brigands de grand chemin mettent tout un village à genoux dans le Mungo

Des bandits armés (illustration) Des bandits armés (illustration)

•Les bandits ont cambriolé plusieurs maisons dont celles des enseignants du lycée d'Ebone.

•Ils ont agressé violement le proviseur du lycée et violé sa fille.

•Les gendarmes impuissants devant ces bandits.


Des informations qui parviennent à la rédaction de camerounweb indiquent que des brigands en groupe organisé et armé s'en prennent souvent aux autorités locales et à la population du village d'Ebone dans le Mungo.

Ces bandits dont les policiers et gendarmes ont visiblement peur, auraient braqué le député et autres cadres de la localité.

Tels des colons en terrain conquis, ils se pavanent dans tous les quartiers sous le regard impuissant des chefs qui ne savent plus à quel saint de vouer.

'Un groupe de jeunes brigands sème la terreur dans le village en multipliant les coups de Vol, les agressions à main armée sur les personnes innocentes. Le maître des lieux, le nommé Pichou tient en respect les populations atterrées et impuissantes en les cambriolant à tour de rôle.
Il a défoncé les chambres de résidence des enseignants. En faisant planer le spectre de la peur et de l'insécurité. Il a cambriolé chez le député. Après être passé chez d'autres élites du village. Relevons que l'année passée le proviseur du lycée D'Ebone, Adolphe També à été victime d'une brutale agression de ce jeune bandit qui se vante de ses nombreux coups dans le village. Seulement quelques jours après sa prise de service. Sa fille fut violée le même jour. Il a abandonné sa résidence de fonction pour s'installer à Nkongsamba', écrit une source très proche du dossier.

'Après quelques agitations médiatiques et des réunions tenues par le MINREX, le Préfet et le délégué régional MINESEC rien n'a été fait pour neutraliser ce brigand devenu un véritable danger social. Ce bandit se balade dans le village avec défiance et insolence promettant de régler les comptes à ses dénonciateur. Le sous préfet, la brigade de gendarmerie et commissariat d'Ebone manifeste leur impuissance et leur faiblesse devant cette situation.
La population et le personnel fonctionnaire sont abandonnés à eux-mêmes. Plusieurs fonctionnaires ont quitté la localité', ajoute notre source.

Le phénomène de la prolifération du banditisme est devenu un vrai problème pour le Cameroun. Ces genres de groupes armés prospèrent sous différentes formes. En dehors des 'microbes' qui font ravage actuellement à Douala, il y a plusieurs groupes dits 'séparatistes' qui menacent, mutilent et tuent souvent les populations. Les exemples sont légion.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter