Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 14Article 566945

Politique of Thursday, 14 January 2021

Source: Actu Cameroun

Des attitudes partisanes et sectaires ont radicalisé nos positions - Penda Ekoka

Penda Ekoka, allié du MRC Penda Ekoka, allié du MRC

Le fondateur du mouvement Agir/Act Christian Penda Ekoka affirme que si le Cameroun est fait prioritaire de nos égoïsmes partisans, c’est à l’unanimité qu’on reconnaîtra qu’il y a urgence de bâtir des institutions politiques inclusives.

Sur son compte Twitter, Christian Penda Ekoka a publié une nouvelle réflexion en rapport avec la situation actuelle du Cameroun. Le fondateur du mouvement Agir/Act par ailleurs allié fidèle du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Maurice Kamto affirme la radicalisation dans les positions aujourd’hui observée, est la conséquence d’un régime de personnification, qui met les intérêts égoïstes des individus au-dessus du pays. Cependant, en faisant le contraire, on verrait l’urgence de bâtir des institutions politiques inclusives.

«Des attitudes partisanes et sectaires ont radicalisé nos positions, engendrant de vaines querelles qui empêchent de voir le coeur du problème de notre pays : un régime politique de personnification du pouvoir,sans contre-pouvoirs, causant le chaos total, et l’impasse dans laquelle le pays se trouve. En mettant le Cameroun au-dessus de nos égoïsmes partisans voire individuels – et c’est l’état d’esprit à cultiver – il devient aisé de faire ensemble le constat ci-dessus, ainsi que celui de l’urgence de bâtir des institutions politiques inclusives, de type fédéral en vue du bien-être du plus grand nombre», a écrit Christian Penda Ekoka.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter