Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 11Article 504784

xxxxxxxxxxx of Saturday, 11 April 2020

Source: camerounweb.com

Dernière minute: six prisonniers du MRC atteints du coronavirus à Kondengui

Une grave crise sanitaire s'annonce à la prison centrale de Kondengui au moment où les autorités pénitenciaires nient tout sur le danger. Actuellement six détenus des rangs du MRC de Kamto souffrent atrocement des symptômes du Covid-19. Malgré les actions entreprises par leurs proches pour qu'ils soient pris en charge efficacementt, l'administration minimise et affirme que ce n'est que du paludisme aigue et ca va passer d'ici peu.

La vie de ces prisonniers est en danger malgré l'appel de l'ONU à libérer des détenus dû aux menaces effrayantes du Covid-19 qui sévit dans le monde entier. Le régime Biya fait la sourde-oreille. Pendant ce temps, il y a un risque énorme de propagation du virus.

Voici l'intégralité de l'information révélée par l'activiste Kand Owalski

Malgré tous les symptômes développés par les ces prisonniers, l’administration de la prison prétend sans plus qu’ils sont atteints de palus. Sauf que l'infirmerie n'a pas souvent été à ce point saturée pour cause de palu avec pour particularité la toux sèche chez la quasi totalité des personnes internées. j


Ils sont au nombre de six (06) les prisonniers politiques du Mouvement Pour La Renaissance Du Cameroun répartis dans les quartiers 08 et 09 du KOSOVO à présenter les symptômes du COVID 19 à savoir de manière très précises :

-- Grippe avec écoulement nasal,

-- Forte fièvre,

- Courbatures,

- Toux sèche,

- Sensation d'étouffement

-- Accélération du rythme cardiaque,

Certains parmi eux disent ressentir de fortes douleurs au niveau de la cage thoraxique.

Et voici trois jours que ça dure. Pour y palier, ils ont commencé opté pour l'automédication en consommant de l'ail, du gingimbre, du citron et et aussi de l'oignon; ce qui jusqu’ici ne change rien à leur état.

Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls. Plusieurs autres détenus (non pas les prisonniers politiques) principalement des quartiers 8 et 9 du KOSOVO présentent les mêmes symptômes que ceux cités ci-dessus.

Certains peuvent par bonne foi affirmer que sans test on ne peut pas attester qu'ils sont atteints du COVID19 malgré tous les symptômes développés mais nous sommes malheureusement dans une situation où la fièvre et la toux ne peuvent plus être considérées comme les maladies bénignes et passagères comme par le passé avant l'avènement de la pandémie.

En plus, ce n'est pas coutumier que plusieurs prisonniers même s'ils sont détenus au KOSOVO où règne la promiscuité, présentent soudainement et au même moment, de la fièvre avec une élévation brusque de température accompagnée d'une fatigue générale du corps, des courbatures, de la toux et des difficultés à respirer. Un autre témoigne qu'il lui est désormais difficile de sentir les odeurs.

Le régime satanique de Biya le fantôme va tout faire pour dissimuler ces malades puisqu'il ne veut absolument pas suivre les conseils du SG de l'ONU qui préconise la décongestion des prisons pour éviter une hécatombe. Plusieurs pays en Afrique l'ont déjà fait, le dernier en date c'est le Gabon qui a libéré il y'a deux jours 680 prisonniers pour briser la chaîne de contamination au Covid 19.

À l'heure où j'écris ces lignes, l'infirmerie de la prison est saturée. Telle est la confession de Monsieur MBARGA, garde-malade du quartier spécial à son épouse venue lui rendre visite. Malgré tous les symptômes développés par les ces prisonniers, l’administration de la prison prétend sans plus qu’ils sont atteints de palus. Sauf que l'infirmerie n'a pas souvent été à ce point saturée pour cause de palu avec pour particularité la toux sèche chez la quasi totalité des personnes internées. j

Les mesures barrières telle que la distance d'un mètre n'est pas respectée à Kondengui. Il y'a quelques jours, deux gardiens de prison ont été mis en quarantaine car présentant les symptômes du COVID19. Il n y a plus eu de communication sur leur cas. Rien n'exclut que ce sont ces gardiens qui ont infectés les détenus de la prison

Contribuons au fonds de Survie-Cameroun pour offrir des chances de survie au peuple camerounais face au Covid. Donnons au moins 5€.

Ça se passe ici: https://cameroonsurvival.org/dons/

Les comptes MoMo et orange Money sont aussi sur la plateforme.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter