Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 08Article 533122

Politique of Saturday, 8 August 2020

Source: afrique-infos.cm

Democratie: sept moments clés de la vie d’un Chef d’Etat africain

AN 1. Tu viens d’être élu. Tu es aimé. Adulé. Adoré. Tu es le Sauveur. Pas tout à fait comme le Christ, mais plus loin quand même. Tu es l’agneau de Dieu qui vient laver les péchés de ton prédécesseur (ce démon !). Tu es beau. Fort. Intelligent. Il y a de la magie dans le petit mot tu apportes – «Authenticité», «Kwa na Kwa», «Rigueur & moralisation», «Soppi», «Renaissance», «Etat de droit». Le peuple s’en gave pendant plusieurs mois.

AN 2. Les opposants rentrent dans la danse (les maudits !). Ils interrogent tes actions, questionnent tes initiatives. Avec véhémence. Tu emprisonnes, corromps, chasses parfois pour «travailler en silence». Trop tard. Le coronavirus de la contestation se répand. Plus mortel que la verve incisive des Sakombi, Fame, Tchiroma, Ndiaye, Mende…. Les ménagères se plaignent. Les albinos menacent. Quand le film est triste…. tu découvres que les gens n’aiment pas les gens. Et que les passions incendiaires sont les plus éphémères.

UN AN AVANT LA FIN DE TON MANDAT. Tu réaffirmes ton attachement à la démocratie, renouvelles ton amour à la Constitution. «Le temps de Pharaon est révolu !». Du haut d’une montagne -radio internationale ou sommet onusien, il faut bien choisir-, tu déclares avoir compris que le pays ne t’appartient pas. Tu ouvres la porte à la succession, au nom de la démocratie. Applaudissements. Jubilations. Célébrations dans le peuple (les cons !).

L’ANNEE DE L’ELECTION. Tu fais bouger l’article de la Constitution qui t’empêche de te représenter. Bon…pas toi. Tu as déjà dit urbi et orbi que tu quittes ces choses. Les députés (vraiment nuls) ! Ils viennent de s’apercevoir que cet article n’est pas tout à fait formulé comme ils l’auraient souhaité. Errare humanum est, perseverare diabolicum. Tu subis la modification de la constitution. Séparation des pouvoirs, oblige. Et vive la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes !

SIX MOIS AVANT L’ELECTION. L’appel du Peuple, d’une partie du Peuple…ou plus simplement du peuple de ton Parti, réuni en session extraordinaire. Très sérieuse concertation, avec des experts de tous bords. Examen méticuleux de l’état de la nation. Analyse approfondie des enjeux politiques et économiques de l’heure. Pour une conclusion inattendue : Sans toi, le pays connaitra bientôt l’Armageddon. Pauses café. Fumée blanche. Habemus Papam !

LA SEMAINE D’APRES. Tu «prends acte», te donne «quelques semaines de reflexion» face à cette exceptionnelle requête. Vox populi, Vox dei. C’est un cas de force majeure : devoir choisir entre le OUI et le YES. Animé de patriotisme comme jamais, tu prends la décision la plus valable. A contre-cœur, parfois. Bizarrement, il s’en trouve toujours pour pousser des cris d’orfraie, semer de la zizanie dans les rues, après ce sacrifice tien. Ne te laisse pas distraire. Annonce ta candidature et accomplis la mission que Dieu t’a donné de paitre le troupeau.

ELECTIONS. Longtemps avant le scrutin, ta victoire est déjà acquise. Il n’y a pas que l’appel du peuple. Il y a aussi le code électoral, les médias publics, le conseil constitutionnel, les ressources de l’Etat et quelques amis albinos qui travaillent en synergie pour ta gloire. Bientôt tu seras élu. Et quand tu seras élu, n’oublies pas que tu es aimé. Adulé. Adoré. Tu es le Sauveur. Pas tout à fait comme le Christ, mais plus loin quand même. Tu es beau. Fort. Intelligent. Il y a de la magie dans le petit mot tu apportes – «Authenticité», «Kwa na Kwa», «Rigueur & moralisation», «Soppi», «Renaissance», «Etat de droit». Le peuple s’en purgera pendant plusieurs mois.

Cela lui coutera temps, argent et sang ? Et alors ? Il faut bien que quelqu’un se fasse b**ser, non ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter