Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 31Article 599428

xxxxxxxxxxx of Monday, 31 May 2021

Source: camerounweb.com

DIRECT: je suis prêt à aller combattre au Mali - Abdelaziz Moundé Njimbam

• Abdelaziz Moundé Njimbam appelle à la mobilisation des africains pour combattre les interventions de l'occident en Afrique

• Il se dit prêt à aller combattre au Mali

• Il invite l’Union Africaine à mettre enfin en œuvre sa Force Africaine en Attente prévue depuis 2004


L'activiste camerounais et militant de l’autonomie stratégique de l’Afrique et des États-Unis d’Afrique, Abdelaziz Moundé Njimbam est visiblement remonté contre la politique des pays occidentaux dans certains sur le continent noir.

Dans une sortie en direct sur les réseaux sociaux, il appelle à la mobilisation des africains pour "combattre en Centrafrique, en RDC, au Mozambique, bref partout où le continent vacille !".

Cette raction de l'activiste camerounais fait suite à la suspension du Mali par la CEDEAO lors du sommet extraordinaire tenue le week-end dernier à Accra, la capitale Ghanéenne.

En effet, une dizaine de chefs d’Etat ouest-africains, réunis lors d’un sommet régional extraordinaire, ont décidé, dimanche 30 mai, de suspendre le Mali de leurs institutions communes en réponse au récent double putsch des militaires maliens.
« Après de longues discussions, les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé de suspendre le Mali des institutions de la Cédéao », selon le communiqué publié à l’issue de leur rencontre.
La Cédéao a également appelé « à la nomination immédiate d’un premier ministre issu de la société civile » après la désignation, vendredi, du chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, au poste de président par intérim à la suite d’un nouveau coup de force à Bamako. A la tête de la junte qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta en août 2020, Assimi Goïta a contraint, cette semaine, à la démission le président de transition Bah N’Daw et son premier ministre Moctar Ouane, avant de se faire désigner président par la Cour constitutionnelle malienne.

Ci-dessous l'intégralité de la réaction d'Abdelaziz Moundé Njimbam

Prêt, si nous mobilisons des citoyens d’Afrique et Afrodescendants, par millions à aller combattre en Centrafrique, en RDC, au Mozambique, bref partout où le continent vacille !

Prêt à verser un effort de guerre, à ce que l’on prélève des frais de transfert d’argent pour financer la sécurité et l’autonomie stratégique de mon continent !

Prêt à donner 10% de mes modestes gains, et donc à les joindre à ceux de millions d’Africains, pour que mon continent ne soit plus dépendant pour ses infrastructures, sa sécurité !

Si nous sommes des millions à s’engager, nous ne subirons plus l’humiliation de ces mots d’Emmanuel Macron qui peut convoquer nos chefs d’Etat à sa guise, menacer de retirer ses troupes du Mali, tournant autour des mots pour ne pas amener son pays à enfin se regarder dans le miroir !

Si nous sommes des millions, on ne sera plus mendiants des moyens russes, chinois ou turcs, des pays qui, démunis hier, ont travaillé pour bâtir des puissances ; sur lesquels nous nous accrochons pour remplacer Saint Pierre ou Pierre par Pierre le Grand !

Si nous sommes des millions, l’Union Africaine mettra enfin en œuvre sa Force Africaine en Attente prévue depuis 2004 !

J’irai à l’ambassade du Mali me porter volontaire pour que mon engagement soit concret !

A. Mounde Njimbam

Militant de l’autonomie stratégique de l’Afrique et des États-Unis d’Afrique


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter