Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 11Article 572920

General News of Thursday, 11 February 2021

Source: 237actu.com/camerounweb

DERNIERE MINUTE: quelque chose de grave pourrait arriver au Mrc ce jour

Le parti politique de Maurice Kamto pourrait à nouveau enregistrer une nouvelle défection ce jeudi 11 février 2021. Il s'agit de celle de Martin Ambang, l'un des vices- président du mouvement pour la renaissance du Cameroun ( Mrc) .


Le transfuge du Social democratic front de Ni John Fru NDI vient de convoquer la presse nationale à sa résidence au quartier Fougerolles à Yaoundé pour une communication.

Selon des sources, Martin Ambang entend jeter l'écharpe du Mrc ce 11 février 2021. Cependant, les raisons de sa décision restent inconnues. L'ancien ministre de la justice du shadow cabinet du SDF, si tout se passe sans changement va claquer la porte du mouvement pour la renaissance du Cameroun au lendemain seulement de la libération de prison, du premier vice-président du parti Mamadou Mota. Pour l’heure, c'est la grande attente à Fougerolles pour écouter le point de presse de l'homme politique .

Sur les pas de Celestin Djamen

Célestin Djamen avait lui deja annoncé au cours d'une conférence de presse de 14 décembre sa démission du MRC. Cette conférence de presse a été l'occasion pour l'ancien secrétaire des droits de l'homme du MRC d'étaler au grand jour ses divergences avec Maurice Kamto et le directoire du parti.

Camerounweb vous propose les principales déclarations de la conférence de presse de Celestin Djamen.


« Je vous ai invité pour vous annoncer que je quitte le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. (…) Je remercie le professeur Maurice Kamto pour sa confiance sans cesse renouvelée », a déclaré Celestin Djamen au cours d’une conférence de presse, qu’il a donnée ce lundi 14 décembre 2020, à Douala lui qui était le Secrétaire national aux Droits de l’homme du MRC.

« Je quitte le mouvement pour la renaissance du Cameroun. Comme au SDF au MRC on m’entend mais on ne m’écoute pas. J’ai peur que les mêmes causes produisent les mêmes effets… Où est le SDF aujourd’hui ? », a-t-il indiqué à la presse.
Un militant qui dit si Kamto dit va je va, n'est pas un militant utile pour le parti politique », enchaine-t-il.

« Quand on vient aussi tardivement dans la politique on a le devoir d'apprendre, il faut avoir la maturité politique, il faut apprendre à corriger ses erreurs. Je ne dis pas que le président Kamto est un amateur politique », suggère-t-il.

« Jusqu’au dimanche 24 novembre 2019, moi Célestin Djamen, membre du directoire du parti, je quitte Yaoundé le plus tard possible, je pars de Yaoundé à 22 heures. J’arrive (à Douala) à 3 heures, et on me dit à 6 heures que le président va parler. J’étais loin d’imaginer que le président allait annoncer le boycott. D’autant plus que c’est lui-même qui nous demandait de booster nos camarades. Il se trouve que nous découvrons sur Facebook que le parti n’ira pas aux élections […] Quand on est dans un parti politique, soit on est pour les armes, soit on est pour les urnes. J'ai choisi les urnes, les choses évoluent avec le combat que nous menons. La politique d'abstention n'est pas une solution », a déclaré l’ex-Secrétaire National aux Droits de l’Homme du MRC.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter