Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 03Article 553621

General News of Tuesday, 3 November 2020

Source: hurinews.com

DERNIERE MINUTE: la cellule d'Ayuk Tabe fouillée et son téléphone emporté à Kondengui

D'après un détenu de la prison principale de Yaoundé qui a requis l'anonymat, la cellule de Sisiku Ayuk Tabe a été passée au peigne fin ce lundi 2 novembre 2020 aux environs de 15h30 par des gardiens de prison sur instructions du régisseur Max Albert Ipuni. Le téléphone du leader séparatiste a été emporté dans la foulée des fouilles de son local.

De sources bien informées, les autorités de Yaoundé n'auraient pas digéré le tweet d'Ayuk Tabe du 24 octobre dernier relatif au massacre de 7 élèves à Kumba qu'il a comparé à celui de Ngarbuh, insinuant par conséquent que c'est l'armée camerounaise qui est responsable de l'assassinat de ces élèves. Un tweet qui contredisait un message attribué à Sisiku Ayuk Tabe et qui a été lâché sur les réseaux sociaux par les supporters du régime Biya (qui l'ont sans doute confectionné). Dans ce message, Ayuk Tabe accuse la faction de son rival Sako Ikome d'avoir commandité l'attaque de Kumba.

Ayuk Tabe fait partie des 10 leaders indépendantistes anglophones à avoir été enlevé au Nigeria le 5 janvier 2018 par les services secrets nigérian avant d'être transféré au Cameroun 3 semaines plus tard. Condamnés à vie le 20 août 2019 par le Tribunal militaire de Yaoundé, ces militants pour la restauration du Southern Cameroons/Ambazonia ont vu leur peine confirmée en appel le 17 septembre dernier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter