Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 04Article 553774

General News of Wednesday, 4 November 2020

Source: Cameroon Info

DERNIERE MINUTE: Messanga Nyamnding annonce l'imminent emprisonnement de Maurice Kamto

Invité de la matinale de Radio Equinoxe le 3 novembre 2020, l’universitaire et militant du RDPC a clairement signifié à son intervieweur qu'il s'agissait d'une "information".

Bien qu’il juge illégale la mise en résidence surveillée de fait de Maurice Kamto, Pascal Charlemagne Messanga Nyamnding approuve l’attitude des autorités camerounaises. L’universitaire et militant du RDPC au pouvoir a commenté la privation de liberté dont est victime le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun sur Radio Equinoxe, émettant de Douala, ce 3 novembre 2020 dans la matinée.

«L’Etat aurait dû notifier le ministre Kamto. Cela veut dire qu’on peut assigner un individu, de surcroît un ancien ministre et ne pas le notifier. Vous perdez votre crédibilité. Mais alors l’Etat joue à leur jeu. Vous violez nos lois, on viole vos droits. Donc actuellement. Est-ce qu’on peut penser que l’absence de notification pose un problème de droit ? Oui. Disons aussi que la marche forcée posant un problème de violation, c’est tout simplement pour donner une leçon à ceux qui pensent qu’ils peuvent faire un bras de fer avec l’Etat. Mais la réalité est qu’on ne fait pas de bras de fer avec un pouvoir», a déclaré le «Biyaïste convaincu».

Le professeur Messanga Nyanding soutient qu’une fois sorti de prison il y a un an, il aurait dû cesser toute opposition au régime de Paul Biya. L’enseignant de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun croit qu’il n’aurait même plus le soutien des Etats-Unis. «Tibor Nagy n’en parle plus parce qu’il était question en libérant le ministre Kamto qu’il se remette au travail, lui le numéro 2 à l’élection présidentielle, pour qu’on reconstruise ce pays», croit-il savoir. Il ajoute que le l’opposant radical pourrait retourner en prison de ce fait. «Aujourd’hui, j’a très peur qu’en fin de compte, ils se retrouve en prison avec quelques-uns. Je vous donne cette information», dit-il à son intervieweur.

Maurice Kamto est empêché de sortir de sa résidence à Yaoundé, depuis la nuit du 21 au 22 septembre, date qu'il avait choisie pour lancer des manifestations contre le régime de Paul Biya. Nombre de ceux qui ont suivi son appel à manifester ont été arrêtés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter