Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 05Article 571639

Opinions of Friday, 5 February 2021

Auteur: tgv de l'info

DERNIERE MINUTE: Mebe Ngo'o en route vers le SED, les gendarmes lui annoncent l'enfer

Suite à l'agression dont il a été victime hier à la prison Centrale de Yaoundé et qui lui a valu de nombreux points de soutures, des informations provenant du Sed à Yaoundé font état de ce que des instructions ont été données aux gendarmes pour lui préparer une chambre d'accueil dans un espace au Sed.
Cela peut se faire dans les prochaines heures ou les tout prochains jours.
La raison officielle serait sa mise en haute sécurité dans ce camp militaire et lui éviter des agressions à Kodengui.

Pourtant, et toujours de notre source, de nombreux gendarmes et officiers, y compris quelques généraux ont accueilli avec joie ce transfèrement annoncé. Car pour eux, ce serait l'occasion d'en finir avec ce ministre qui a passé le temps à les narguer, punir, les affecter disciplinairement et à retarder leurs promotions.

Ces événements à savoir l'agression et la décision de transfèrement, qui se succèdent coïncident curieusement avec la défense des Avocates de MEBE NGO'O au TCS le mardi 02 février 2021 lorsqu'ils ont demandé au tribunal pourquoi c'est leur client MEBE NGO'O qui est poursuivi alors que les marchés d'achat de matériel militaire étaient plutôt ordonnés et signés par l'ancien secrétaire général à la présidence Laurent Esso et l'actuel Ferdinand Ngoh Ngoh.
Veut-on finir silencieusement avec MEBE NGO'O avant qu'il ne commence à faire d'autres révélations qui vont entraîner d'autres membres du serail ?
Son agression à Kondengui n'etait-elle pas finalement un provoquée pour provoquer son envoi au Sed afin de le précipiter définitivement au moment où les camerounais attendent qu'ils dévoilent les secrets devant le Tcs ?
Ce qui est sûr, la nuit des longs couteaux avec en fond l'alternance a certainement commencé. MEBE NGO'O et ses réseaux se laisseront-ils aussi faire quand on sait que l'homme a aussi dirigé la police et l'armée?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter