Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 15Article 608428

Actualités of Thursday, 15 July 2021

Source: www.camerounweb.com

DERNIERE MINUTE: Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki renvoyés à la PJ

Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki

Martin Camus Mimb et son co-accusés vont rester à la PJ jusqu'au 22 juillet

• 4 chefs d'accusations sont retenus contre eux

• Certaines autorités tentent de bloquer l'affaire



En garde à vue depuis ce 14 juillet, Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki ont été renvoyés à la police judiciaire. Les deux accusés dans l’affaire sexuelle dite « affaire Malicka », y resterons jusqu’au 22 juillet, date de leur première comparution devant le tribunal de première instance de Douala Bonanjo.

Accusés de publication obscène

Promoteur de la Radio Sport Info, Martin Camus et Wilfried Eteki son co-accusé sont poursuivis par la justice pour « Publication obscène, fausses nouvelles, proxénétismes et diffamations », a annoncé au cours d’un point de presse ce 13 juillet, le collectif d’avocats pour la défense de Malicka. Ils attendent que celui qui se disait invincible aux premières heures de l'affaire réponde de ses actes.

Lors cette première comparution de Martin Camus le 22 juillet prochain, les deux parties seront mises en confrontation. Cette première audience a été fixée suite à une citation directe introduite par Malicka Bayemi, la victime et ses avocats.

Des autorités qui bloquent l'affaire

Invitée dans l'émission ABK Matin, l'avocate de Malika Bayémi, la fille exposée dans la sextape qui a été tournée dans les bureaux de Martin Camus Mimb, a crié son ras-le-bol face au blocus qui pèse sur l'affaire au niveau du Tribunal de première instance de Douala par des proches des prédateurs.

Dans sa sortie Me Fousse n'a pas donné le nom de ces Camerounais qui bloquent l'affaire au niveau de la justice. Avocate et donc une personne très bien avisée, elle s'est seulement limitée à l'expression 'personnes biens placées'.

'Parlant de l'affaire Malicka, une citation a été faite et déposée chez le procureur général au tribunal de première instance de Bonanjo, une plainte a également été déposée. L'affaire a été bloquée par des personnes biens placées', a déclaré Me Dominique Fousse.

'Malicka est suivie par un parapsychologue. Elle est traumatisée; le fait de voir sa nudité exposée au monde entier peut détruire votre vie', ajoute-t-elle plus loin en ce qui concerne l'état de la victime Malika Bayémi.

Dans une alerte publiée il y a quelques jours, la rédaction de CamerounWeb apprenait que des menaces de mort ont été proférées à l'endroit de Me Fousse, la cheffe du conseil d'avocats de Malika Bayemi.

Ces menaces de mort selon le lanceur de l'alerte pourraient venir des partisans des présumés bourreaux de Malika, la fille qui a été exposée dans une vidéo à caractère pornographique tournée dans le bureau de l'un d'eux, Martin Camus Mimb.

'Ainsi, alors qu’ils auraient pu espérer la température retomber, la principale avocate du collectif, Me Dominique Fousse reçu des menaces d’inconnus par message de personnes inconnues. Soulignons que nos sources indiquent que ce n’est pas la première fois parce qu’ au courant de la semaine dernière en pleine révélations sur le scandale, elle avait déjà reçu des menaces de personnes inconnues lui promettant de 'riposter', apprenait-on.

Rappelons que des images de Malika en train d'être pénétrée par des hommes dans le bureau du journaliste Martin Camus Mimb ont circulé sur la toile, suscitant l'indignation totale. L'affaire a également déclenché la colère des Camerounais contre Martin Camus Mimb et Eteki Wilfrid, désignés comme présumés acteurs de la sextape et diffuseurs de cette dernière.

Rejoignez notre newsletter!