Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 17Article 574105

General News of Wednesday, 17 February 2021

Source: www.camerounweb.com

DERNIERE MINUTE: Ketcha Courtes testée positive au covid-19

La ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Ketcha Courtes aurait été testée positive au Covid-19, appris la rédaction de Camerounweb. Selon les premières informations, Ketcha Courtès aurait contracté le virus lors de son dernier déplacement à Ngaoundéré. « Arrive?e dans la matinée de mardi par vol CamairCo la ministre de l’habitat et du développement urbain va emprunter un véhicule de location pour la visite des chantiers finance?s par son de?partement ministe?riel. Dans l'apre?s-midi lors de la séance de restitution, le chauffeur de la ministre va se rendre au point de dépistage volontaire du Covid 19. Le résultat du chauffeur est positif. La panique s'installe au sein de la délégation », révèle le lanceur d'alerte Boris Bertolt. « Une unité? de dépistage est de?pe?che?e a? l'ho?tel transcam de Ngaoundere. Sur place la suite du Minduh se fait de?pister. Le test de Ketcha Courtes est positif. Elle reprend le train pour Yaounde. Sa tourne?e a l'extre?me nord et au nord est annule?eé, ajoute t-il.

Outre Ketcha Courtès, 7 membres de la de?le?gation ont e?te? teste?s positifs au covid 19.


Hausse du nombre de décès liés au Covid au Cameroun


Au Cameroun, le nombre de décès liés au Covid-19 est en hausse. De 474 au 3 février 2021, il est passé à 500 au 14 février, d’après les derniers chiffres officiels. Soit une moyenne de 26 décès en 11 jours. « Pour notre niveau de maitrise de la pandémie, nous pensons que c’est alarmant », s’inquiète Manaouda Malachie.

C’est que, « On était avant à zéro décès sur plusieurs semaines. Après on a eu 1 ou 2 décès sur plusieurs semaines. Après nous sommes passés à 7. De 7 on est parti à 12 et là, nous sommes à 14 décès par semaine », a détaillé le ministre de la Santé publique le 12 février dernier. Les décès enregistrés ces dernières semaines s’expliquent d’après les autorités sanitaires, par le dépistage et l’arrivée tardive des malades dans les unités de prise en charge de la maladie.

Donc, « Il va falloir que quelque chose soit faite au niveau de la prise dans nos structures », a fait savoir ce dernier au cours de la réunion d’évaluation de vendredi dernier à Yaoundé. Mais pour l’heure, la priorité est à la sensibilisation et à la poursuite du dépistage massif dont le nombre est en baisse. En effet, selon le Minsanté, seulement 23 000 tests ont été réalisés la semaine dernière, contre 70 000 la semaine précédente. « Nous avons véritablement chutés en matière de dépistage », reconnait Manaouda Malachie.

Raison pour laquelle « Il va donc falloir que les SGI (Systèmes de gestion de l’incident : Ndlr) se déploient à nouveau sur le terrain et que les sites de dépistages soient redynamisés », prescrit l’autorité tutélaire de la santé au Cameroun. A noter que comme le nombre de décès, celui de contaminations est aussi en hausse. Il est passé de 1081 nouveaux cas notifiés au cours de la semaine du 1er au 7 février, à 1287 pour la semaine allant du 8 au 14 février.

De ces nouveaux malades, le Littoral a par exemple notifié 500, l’Est 123, le Nord-Ouest 99 et le Nord 61. Au 14 février, 2021 le Cameroun enregistrait officiellement 32 681 cas positifs, 1779 cas actifs et 500 morts selon les dernières statistiques officielles.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter