Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 17Article 556345

Politique of Tuesday, 17 November 2020

Source: Actu Cameroun

Détournements de fonds: la pomme de discorde entre Nkou Mvondo et Cabral Libii

Autrefois alliés, les deux hommes politiques ont vu leur relation s’effriter au fil des ans. Aujourd’hui, la gestion des fonds de l’élection présidentielle de 2020 est le prétexte qui creuse davantage le fossé entre « ce père et son fils ».

Depuis plusieurs mois, le beau temps entre le Pr Prospère Nkou Mvondo, président du parti politique Univers et son poulain d’hier Cabrai Libii, tête de file du mouvement « Onze millions de citoyens », a depuis peu, cédé le pas à de nuages sombres qui annoncent un grand orage. L’outrage abusive de convention et la gestion des fonds liés à la dernière élection présidentielle sont les causes de cette tempête qui a dégradé la météo.

Et la pluie de volubilités dénigrantes qui continue d’opposer les deux camps qui s’affrontent par médias interposés, a tracé son sillon de ruissellement pour se jeter dans l’océan de la justice. Désormais, les deux protagonistes sont prêts à en découdre dans les juridictions. Raison de la saisine par voie d’huissier de Cabrai Libii le 11 novembre 2020, de rendre compte sous huitaine, de sa gestion jugée opaque par son allié d’hier.

Il est reproché à celui qui est devenu député de la nation d’avoir outrepassé les articles 1? et 4 de la convention ratifiée avec le parti Univers le 11 décembre 2017. Notamment le choix d’investir des candidats aux élections municipales et législatives de 2020, alors que « Onze millions de citoyens » et Univers étaient encore liés pour cette activité politique.


Dans le cadre des fonds mis à la disposition des partis politiques en lice à l’élection présidentielle de 2018, pour accompagnement de l’Etat, des 15 millions Fcfa reçus, 13 avaient instamment été logés dans le compte du Mouvement sur instruction du candidat à la dernière élection présidentielle. L’examen de cet argent, celui des levées de fonds, les dons et les autres apports issus des coups de cœur des camerounais se veut l’autre pan de la discorde à en croire les récriminations de Nkou Mvondo.

Dès lors, pourquoi ne pas croire à la déchirure entre les deux hommes politiques puisque des signes avant-coureurs de la rupture avaient jonché la toile. Dans une lettre ouverte de 2019, celui qui avait fait investir la candidature de l’actuel président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn), fut le premier à allumer la mèche.

En « père », il se reconnaissait déjà le devoir d’amener son « fils » à se ressaisir. Puisque « visiblement, la popularité et la gloire que t’a apporté ce relatif succès à l’élection présidentielle 2018 te plonge dans les nuages de l’euphorie », écrivait-il. Et de poursuivre : « tu as rencontré, à mon insu, les membres du parti Univers, leur proposant de m’évincer de la tête de ce parti, pour t’y placer. Cette tentative de parricide a échoué ».

Si le camp de Cabrai Libii est jusqu’ici resté muet au sujet de cette actualité, il avait toutefois déjà chargé le 1er août 2019 l’équipe dirigeante du parti Univers de manœuvres visant à le « contraindre » à rejoindre ce parti. De quoi penser que cet autre épisode qui ne fait que débuter, écrit en lettre de revendications, est bien loin de livrer son épilogue.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter