Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 05Article 595570

Actualités of Wednesday, 5 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Détournement de l'argent du CHAN : Boris Bertolt accuse René Sadi, Ngoh Ngoh et Cie

René Sadi, Paul Biya et des cadres de la présidence de la République René Sadi, Paul Biya et des cadres de la présidence de la République

Sur sa page Facebook ce mercredi 5 avril, le lanceur d'alertes est encore une fois revenu sur l'affaire de détournement de fonds devant servir à la bonne organisation du CHAN 2021.

Dans sa publication, le journaliste ayant fui son pays pour la France cite nommément le ministre de la Communication René Sadi, le SGPR, Ferdinand NGOH NGOH et Ayem Caude Mauger. Tous sont accusé de plusieurs délits dont la surfacturation, l'attribution de marchés de gré à gré et de détournement. Bien entendu, tout ceci, quoique appuyé par des chiffres reste la version du lanceur d'alertes qui peut soit être manipulé ou sous informé. Mais face aux multiples scandales financiers qui ont éclaboussé plusieurs membres du régime, il est difficile de fermer les yeux sur cette information.

'La présidence de la République n’est plus seulement un lieu de décision, mais également le cœur de la mafia dans toute la République. Les scandales s’accumulent au jour le jour. En effet, le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi à l’occasion du Championnat d’Afrique des Nations 2021 avait passé un appel d’offre pour la livraison de 4 grands groupes électrogène pouvant couvrir les stade en cas de coupure de courant afin de faciliter le travail. Ce marché était à l'ordre de 800 millions FCFA. Une société a été retenue suite à son offre de moins disant de 450 millions FCFA par la commission des passations des marchés. Le Mincom a validé et envoyé le dossier à la présidence où est loge la task force qui pilotait le CHAN. Le SGPR, Ferdinand NGOH NGOH côte ce dossier à AYEM CLAUDE Mauger', écrit Boris Bertolt.

'Ce dernier décident de donner ce marché à la société de la femme de AYEM qu'il a créée et qui n'a jamais soumissionné. Plus grave il fait passer ce marché de 4 groupes électrogènes à 8 groupes électrogènes pour les autres 4 stades sans un appel d'offre ni moins l'avis du ministre René Emmanuel Sadi qui est le maître d'ouvrage et surfacture ledit marché à près 2 milliards FCFA', ajoute-t-il.

Rejoignez notre newsletter!