Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 01Article 517099

General News of Monday, 1 June 2020

Source: La Nouvelle Expression n°5228

Détournement de fonds : voici la ligne de défense du Pr Dieudonné Oyono


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’ex recteur de la cité économique est poursuivi dans plusieurs chefs d’accusation liés à sa gestion courant 2012-2016.


La première audience publique ordinaire dans cette cause s’est tenue le 11 novembre 2018 devant le collège des juges du Tribunal criminel spécial (Tcs). Les accusés présents ont régulièrement comparu. Le tribunal hautement composé était présidé par le magistrat Nyoh qu’assistaient les vice-présidents Bahounoui et Awoung. Le Procureur général Tchoussi André représentait le Ministère public (l’accusation). Les accusés dans le box étaient assistés. Le Professeur Oyono Dieudonné et ses coaccusés ont été renvoyés devant le Tcs par ordonnance de renvoi du Juge d’instruction dudit tribunal pour répondre de trois chefs d’accusation.

Le Pr Oyono est accusé d’avoir du 3 au 11 mai 2014, ouvert deux caisses d’avance et mis à disposition des fonds respectifs de 450 et 230 millions de francs Cfa sans reverser la Tva. Selon l’accusation, le recteur n’avait pas qualité pour ouvrir les caisses d’avance dont la seule personne habilitée est le ministre des Finances. L’accusé s’est référé au décret du président de la République de décembre 2005 ordonnant le démembrement de la gestion aux établissements rattachés à l’université de Douala.


Le Pr a expliqué à suffisance l’utilisation de ces fonds qui ont servi à la couverture des Jeux universitaires de 2014 qu’abritait l’Université. Le deuxième chef d’accusation porte sur le détournement présumé en coaction. Avec Abdoul Aziz, agent comptable, de la somme de 1.455.000.000 francs Cfa. Cette somme représente la subvention allouée par le Minepat (affectation du BIP) à l’université de Douala est mise à disposition par le Minfi via la Trésorerie générale de Douala.

A ce propos, le Pr Oyono a soutenu qu’il n’existe pas un lien de subordination entre le recteur, ordonnateur des crédits, et l’agent comptable. Pour dire que son rôle s’arrête au niveau du visa transmis au contrôleur financier de l’entité nommé au même titre que l’agent comptable par le ministre des Finances. Le troisième chef d’accusation porte sur le détournement présumé en coaction avec l’accusé Amta, contrôleur financier en fuite, de la somme de 200 millions de francs au travers d’un détournement de crédit émis par le Minfi. A l’entame de la procédure, le Pr Oyono avait plaidé non coupable.

Il est assisté par Me Atangana Ayissi Bref, sur les six accusés, quatre comparaissent régulièrement. Deux accusés, Amta et Nandjou, non comparants, sont en fuite. L’audience a été suspendue et reportée le 11 juin 2020 pour production des pièces par le Pr Oyono.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter