Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 24Article 536767

General News of Monday, 24 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Détournement de fonds: un gros scandale en gestation à la DGI

Après le feuilleton Amougou Belinga, le Cameroun devrait bientôt vivre un nouveau feuilleton. Ce nouveau scandale devrait frapper la DGI comme le révèle ci-dessous nos confrères du Tgv de l'info


On était convaincu qu'avec Amougou Belinga on avait atteint le fond que non. On découvre qu’il y a plus dangereux et plus malicieux que lui logé à la DGI.
Le fleuron de cette nouvelle école est un certain Terence Adrien TOCKE qui, assurant l’intérim du DGI, en congés, a décidé de frapper partout où il peut pour se remplir les poches le plus rapidement possible et s’assurer les bonnes grâces de quelques pontes du régime pour damer le pion à celui qui l’a fait roi.

L’appétit vient en mangeant, dit-on, sauf qu’il ne faut pas souvent voir plus gros que ses yeux.

Notre héros TOCKE s’est attaqué à plus fort que lui en se lançant dans une interprétation des plus sordides des textes. Comme quoi l’acteur risque de mourir dans son propre film.

Il pensait qu’à la CNPS personne ne réagirait, en se rabattant sur un des fournisseurs de cette dernière, TRACTAFRIC MOTORS, en exigeant le paiement de la TVA, alors qu’il sait pertinemment que la CNPS est exemptée de tous impôts et de tous droits de timbre et d’enregistrement, et que par conséquent le fournisseur doit livrer les équipements commandés en déduisant la TVA.
TOCKE croyant tenir le jackpot s’engage dans une stratégie de harcèlement croyant ouvrir un contentieux classique où on va annoncer des montants faramineux, comme de coutume, pour se faire approcher et négocier un arrangement personnel.

Mais c’était sans compter avec le fils du Dja-et-Lobo, Olivier MEKOULOU MVONDO AKAME, ci-devant DG de la CNPS, qui n’a pas loupé l’occasion de confondre TOCKE en lui rappelant qu’il s’attaque à plus gros que lui et que cette affaire a déjà connu un dénouement définitif et que nous sommes en présence d’un cas d’autorité de la chose jugée, devant la plus haute juridiction de ce pays : la Cour Suprême.

AMOUGOU BELINGA tient là un adepte, et imaginez qu’il se soit agi d’un entrepreneur lambda ignorant la procédure et ses droits, TOCKE lui aurait sans doute rétorqué : ‘’ Vous me la bouclez ! ‘’.
Mais il a trouvé garçon, et s’il s’entête il tombe personnellement sous le coup de la loi pénale et s’expose à une peine privative de liberté de 5 ans.
Voilà donc des individus qui se cachent derrière l’autorité de l’Etat pour torturer et asphyxier les créateurs de richesses et décourager les investisseurs. C’est leur quotidien et ils sont à la recherche du gros coup.
Encore faut-il savoir si TOCKE agit seul, en co-action ou pour le compte de quelqu’un logé plus haut. On sait qu’à la DGI ils se donnent des airs de saints en faisant des déclarations sur leur puissance à laquelle personne ne saurait résister. On en veut pour preuve le peu de cas qu’ils accordent au MINFI en personne à qui ils n’accordent plus que quelques jours, selon leurs dires. Ils disent qu’ils ont un accès direct au palais et qu’ils sont plus écoutés que le ‘’petit MINFI’’.

Sauf que MEKOULOU MVONDO AKAME étant décidé il s’en prendra d’abord au maillon faible de la chaîne, TOCKE, pour faire passer clairement le message au véritable commanditaire.

Nous aurons donc le prochain feuilleton bientôt : celui de la DGI.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter