Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 24Article 592540

xxxxxxxxxxx of Saturday, 24 April 2021

Source: lebledparle.com

Détention arbitraire de manifestants: Kah Wallah saisit l’ONU

D’après le secrétaire général du Cameroon People’s Party (CPP), Franck Essi, ils ont saisi l’ONU pour demander la libération de quatre de leurs camarades politiques incarcérés depuis plusieurs mois.


« Pour tenter de le faire libérer, le CPP a entrepris de nombreuses démarches. Au niveau international, confie le cadre du parti, nous avons saisi l’ONU » a expliqué Franck Essi à nos confrères de la SBBC.

En effet, Ntsama Etienne, Moussa Bello, Tehle Membou et Mira Angoung avaient été interpellés à Douala le 18 septembre 2020 dans le cadre des marches non autorisées organisées par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) pour exiger le départ de Paul Biya du pouvoir.

Ces manifestations avaient été interdites par les autorités. Mais pour le CPP, ses militants n’ont rien avoir avec ladite manifestation. Pourtant ils ont été arrêtés sans mandat ni autorisation et sont accusés d'insurrection notamment.

Alors que le procès a déjà connu plusieurs renvois, cette formation politique d’opposition souhaite contacter d’autres organisations chargées des questions des droits de l’Homme pour peser sur la libération de ses militants qui risquent une peine d’emprisonnement à vie.

Notons que cette opération avait aussi conduit à l'arrestation des militants du MRC. Le parti de Maurice Kamto également a entrepris d'alerter la communauté internationale en faveur de la libération de ses militants.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter