Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 29Article 594325

General News of Thursday, 29 April 2021

Source: Le Témoin n°0022

Déstabilisation politique de Yaoundé: Atangana Messi provoque une crise sociale

En fin de la semaine dernière, une rixe qui aurait pu tourner au drame entre les forces de sécurité et les éléments de la gendarmerie a été évitée de justesse. La cause de cet affrontement, la boulimie destructrice et déstabilisatrice du Maire de la ville de Yaoundé, Monsieur Luc Atangana Messi.

En effet, dans une volonté nombriliste du « m’as-tu vu » du très grand super maire de la ville de Yaoundé, ce dernier se serait lancer dans une bataille inutile et sans objectif de la redéfinition de l’architecture, longtemps et longuement pensée par ses prédécesseurs de la communauté et savamment mis en œuvre par ceux-là mêmes qui l’on porté à la tête de la communauté urbaine de Yaoundé.

C’est ainsi qu’en manque de création et d’innovation, puisque, ayant certainement été porté à la tête de la communauté urbaine de Yaoundé par dauphinat et donc, sans un projet de société convainquant, le très grand super Maire de la ville de Yaoundé s’est lancé sans ce qui pourrait être qualifié des « casses de la décennie » avec la démolition et la destruction de nombreuses boutiques bien bâties et faisant la fierté de certaines communes

d’arrondissement à l’instar de celles de Yaoundé 1er, Yaoundé 6e et surtout Yaoundé 7e qui est l’arrondissement natal de son parrain-prédécesseur, Monsieur Gilbert Tsimi Evouna aujourd’hui, Président du Conseil Régional pour le Centre.

Pour la petite histoire, il conviendrait de dire, pour ce qui est des boutiques et de la station-service démolies « manus militaris » dans la commune d’Arrondissement de Yaoundé 7e, selon une enquête menée par nos confrères du Journal La Nouvelle, que, Monsieur Luc Atangana Messi avait été saisi par les responsables de la Mairie de cet Arrondissement pour l’obtention préalable d’un permis de bâtir pour la construction desdites boutiques. Mais ce dernier aurait refusé de poser ne reste qu’un accord de principe préférant renvoyer le dossier au Mindcaf avec toutes les lenteurs dans la procédure qu’il y’a de ce côté avec pour conséquence, la perte des investisseurs, source de vie des CTD à l’ère de la décentralisation.


Cette attitude belliqueuse, hautaine du « très super Maire » de la ville de Yaoundé vient remettre au gout du jour la question de la tutelle au sein de l’administration locale.Toutefois, disons qu’au-delà -des prérogatives du « Super Maire » dans la construction de la ville, ce dernier serait certainement victime d’une gloutonnerie financière qui le pousserait à tenter de contrôler par tous les moyens, tous ceux qui pourraient générer des ressources à une mairie de sa zone de compétence asphyxiant du coup, lesdites Mairie, et reléguant les Maires des communautés d’Arrondissement, qui ont d’ailleurs été élus comme lui, au rang de simples tacherons travaillant pour le compte du « super Maire ».

En outre, méprisant, Monsieur Luc Atangana Messi qui se comporte effectivement comme « un super Maire », c’est-à-dire, au-dessus des autres Maires de la communauté, surfe à volonté sur les fibres sociales pour provoquer une crise sociale qui est actuellement en cours de téléchargement et qui serait animée par les Maires dont l’autorité aurait été bafouée. Puisque, de nombreux commerçants qui avaient déjà investi ces boutiques sont actuellement dans la rue sans aucun moyen de subsistance.

En somme, Monsieur Luc Atangana Messi voudrait certainement copier-coller le projet de société de son parrain qui était à un moment donné le super casseur de la ville de Yaoundé. Sauf que, Monsieur Tsimi Evouna cassait généralement les marécages et les quartiers mal bâtis. De toutes évidences, il ne serait mal adroit de penser que Monsieur le « Super Maire » qui a déjà épuisé deux années dans son mandat sans rien faire de concret voudrait certainement occuper ses doigts qu’il a longtemps rongé et justifier au moins sa présence à la tête de la communauté urbaine de Yaoundé. Avouons cependant que la stratégie est malheureusement mauvaise.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter