Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 06Article 518491

General News of Saturday, 6 June 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Désastre sanitaire: une centaine de patients hospitalisés du Covid-19 ont fui les hôpitaux


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Cameroun affirme que des centaines de patients hospitalisés ont fui les établissements de santé après une augmentation du nombre de cas de COVID-19, la maladie causée par le coronavirus.

Le Cameroun compte environ 7 400 cas confirmés et plus de 205 décès dus à COVID-19, selon l'Université Johns Hopkins. Les patients disent qu'ils ont peur d'attraper le coronavirus dans les hôpitaux, mais les responsables de la santé avertissent que ne pas obtenir les traitements nécessaires pour d'autres problèmes de santé peut les exposer à un risque plus élevé.

Le plus grand nombre de patients ayant fui les hôpitaux se trouvent dans les villes de Bamenda et Bafoussam, dans l'ouest du pays; la capitale, Yaoundé; et la capitale économique de Douala, où les cas confirmés de COVID-19 augmentent quotidiennement, a déclaré le ministre de la Santé Manaouda Malachie.

Chaque fois qu'un hôpital spécial pour les patients COVID-19 est créé dans un hôpital, a déclaré Manaouda, les Camerounais craignent que s'ils se rendent dans cet hôpital, ils contractent la maladie. Il a souligné que les services hospitaliers dédiés aux patients COVID-19 sont séparés des services s'occupant d'autres patients. Cependant, a-t-il ajouté, le président Paul Biya a chargé le gouvernement de construire des centres de soins spéciaux pour les cas de COVID-19.

Selon Manaouda, environ 600 patients ont fui les établissements de santé, tandis que des milliers d'autres évitent les hôpitaux de peur d'être infectés.

Le banquier de trente et un ans, Wilfred Awemo, a déclaré qu'il avait décidé de chercher un traitement traditionnel africain pour son paludisme parce qu'il ne faisait plus confiance aux hôpitaux du Cameroun.

"Quand vous allez avec une petite maladie comme celle-ci, surtout quand vous avez une complication pour la santé et que vous allez vous faire examiner, ils vont juste prendre votre température et si elle dépasse 37, ils disent simplement que vous êtes un suspect et ils essayez de vous mettre en quarantaine », a-t-il dit.



Les autorités mettent tous les cas suspects de coronavirus en quarantaine. Si une personne a un résultat négatif, elle reste sous observation pendant 14 jours.

Le Dr Getrude Ashu, qui travaille avec le ministère de la Santé publique, a déclaré que le gouvernement avait envoyé des représentants pour encourager les gens à visiter les hôpitaux et à cesser d'aller chez les guérisseurs traditionnels.

"Nous essayons de sensibiliser la population à ce qu'elle ne se trouve pas dans tous les hôpitaux et que la probabilité de contracter le COVID à l'hôpital est la même que de l'obtenir sur le marché, à l'église ou dans la communauté", a déclaré Ashu. «Donc, nous leur demandons simplement de se protéger lorsqu'ils se rendent à l'hôpital et de respecter toutes les mesures préventives. Nous n'aurons aucun problème. »

Depuis que les premiers cas de COVID-19 ont été signalés au Cameroun il y a trois mois, le gouvernement et les agents de santé ont demandé aux civils de considérer la situation comme une grave menace pour la santé et de renvoyer les cas suspects vers les hôpitaux.

Le gouvernement affirme que les cas confirmés continuent d'augmenter parce que de nombreuses personnes ne croient pas que le coronavirus existe, ou refusent d'aller à l'hôpital pour un traitement jusqu'à ce que leurs symptômes s'aggravent.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter