Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 17Article 521242

General News of Wednesday, 17 June 2020

Source: cameroon-info.net

Démolition des monuments des esclavagistes: André Blaise Essama s'explique!


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’activiste se bat depuis de nombreuses années pour que la mémoire des nationalistes et martyrs camerounais soit honorée.
La mort de George Floyd, un afro américain de 46 ans mort asphyxié sous le genou d’un policier blanc, le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota aux États-Unis, a déclenché des manifestations inédites à travers le monde.

Des statues d’esclavagistes ont été la cible des manifestants. En Angleterre par exemple, la statue d'Edward Colston, marchand d'esclaves de la fin du XVIIe siècle qui a financé de nombreuses institutions de Bristol, dans le sud-ouest de l'Angleterre, a été jetée à l'eau par des manifestants.

Commentant cette actualité dans les colonnes du quotidien Le Messager édition du 17 juin 2020, l’activiste André Blaise Essama, affirme que «les colonialistes, les négriers, les esclavagistes ne sont plus à la mode. Le monde évolue et il faut s’en féliciter. Les murs et les barrières tombent pour faire place à des ponts solides de valeurs humaines. Le remodelage de nos sociétés est inévitable».

S’il salue cette mobilisation, celui qui s’illustre depuis de nombreuses années par la dégradation des statues de certains colons érigées dans la ville de Douala, estime «qu’il en faudrait plus, comme des secousses ou des contractions, comme lorsqu’une femme veut donner un enfant au monde. La dignité des peuples opprimés passe par des sacrifices».

Cependant, il regrette que notre pays souffre encore d’une ignorance généralisée de son histoire. «L’éducation, la pédagogie, accompagné des réseaux sociaux et la presse édifieront certainement l’ère nouvelle», espère-t-il.

Au sujet de l’érection du monument d'Um Nyobe dans la ville de Douala, l’activiste qui a séjourné à plusieurs reprises en prison, précise que «le monument fabriqué est à la disposition de notre association Amish-art disponible sur You tube. Il n’a pas encore été érigé à cause du malheureux incident déclenché par le chef du canton Bell qui a exigé le monument de Douala Manga Bell qu’ils n’ont pas fabriqué. Rappelons que le monument Um Nyobe est fabriqué en bronze et laiton par le sculpteur Nana Njoya».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter