Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 16Article 527752

Politique of Thursday, 16 July 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Démissions au sein du MRC: la saignée continue, Maurice Kamto de plus en plus seul


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Depuis la décision prise par Maurice KAMTO de ne pas prendre part aux élections législatives et municipales de 2020, il y a un grand malaise dans les rangs des militants du MRC. Notamment des militants actifs sur le territoire camerounais. Car ceux-ci avaient joué le tout pour le tout afin de hisser le parti au sommet pour espérer être ces acteurs qui poursuivront le changement espérer dans leurs différentes localités. Ils ont réussi pour la plupart à donner une certaine assise au parti de Maurice KAMTO dans leurs circonscriptions. Au point qu’aujourd’hui, le parti de la renaissance peut revendiquer une victoire volée à la présidentielle. Malheureusement, le président du parti ne leur a pas rendu la chandelle. Il l’a confisquée pour lui.

Ils sont chaque jour un peu plus nombreux ceux qui quittent le MRC. Alors que certains le font sans tambours ni trompettes, il y en a qui le font à grand renfort médiatique. Et très souvent c’est une communication organisée par les nouveaux partis d’accueil qui veulent de la sorte lancer un message d’invitation à d’autres frustrés du MRC qui résistent encore dans les rangs.

Une autre vague de militants du MRC vient de quitter le parti pour rejoindre le MPDR (Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation) du Pr Jean Claude Shanda Tonme. Ils sont près d’une centaine. Essentiellement des membres du parti dans la région de l’Extrême Nord. Parmi eux, le secrétaire départemental pour le Mayo Sanaga du MRC, ABBA Michel Belinga EKORO, mais aussi Ousmaila Oumarou Adji du département du Diamaré.

Les raisons de leur départ du MRC, le manque de considération, l’égoïsme des dirigeants du MRC, l’ingérence de certains membres du bureau national dans tout l’ensemble de la région, la promotion des discours haineux par les dirigeants du MRC… Avec cette autre démission, c’est la région de l’Extrême nord qui échappe complètement au MRC. Il faut rappeler que c’est depuis décembre 2019 que des responsables du MRC dans la région jettent le tablier soit pour rejoindre d’autres formations politiques pour certains, soit pour s’engager dans la société civile pour d’autres.

Hamadou Bachirou démissionne du MRC contre l’avis de Mamadou Mota

Nous le disions dans de précédents articles, le MRC va très mal de l’intérieur. Et le parti n’a pas fini de payer le prix de sa décision de ne pas prendre part aux élections municipales et législatives de 2020. Une décision qui a laissé comme message dans les rangs du parti que c’est la seule ambition du président Maurice KAMTO qui compte. La saignée se poursuit.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter