Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 31Article 488464

General News of Friday, 31 January 2020

Source: camer

Délivrance des passeports: le calvaire des Camerounais va bientôt finir

Malgré les mesures prises par la Délégation générale à la sureté nationale (Dgsn) concernant la disponibilité de cette pièce d'identification, les citoyens peinent toujours à l'obtenir. Le changement d’opérateur est-il la seule cause ?

Ce mardi, 28 janvier 2020, il est 11h30min. La cour principale du commissariat de l’émi immigration est remplie de monde. Ils sont nombreux, les Camerounais, qui tentent tant bien que mal de se faire établir un passeport, pièce d’identification à l’international devenue de plus en plus rare. Yoan, 23 ans, est arrivé dans ces locaux à 6heures du matin. Pensant terminer tôt pour aller suivre ses cours à l’université, il explique que la procédure a mis plus de temps que prévu. « Je suis parti de la maison tôt ce matin, espérant être parmi les premiers à être reçus. Malheureusement, j’ai trouvé du monde, parmi lesquels ceux qui étaient là depuis 4heures du matin. Je pensais terminer avant 11heures pour aller en cours. Seulement, le processus prend trop de temps. J’ai même dû appeler la maison pour qu’on m’apporte mon reçu de paiement des droits universitaires, preuve de ma qualité », explique-t-il.

Comme Yoan, ils sont nombreux à rencontrer des difficultés pour établir cette pièce qui est indispensable pour quitter le territoire camerounais. C’est également le cas de Samira, qui a dû stopper le processus la veille car elle devait aller suppléer sa soeur à l’hôpital. « Ma maman est actuellement hospitalisée et, ma soeur et moi faisons des navettes pour rester à son chevet. Hier j’ai eu un peu de temps libre et je pensais terminer avant 13heures. Seulement, j’ai mis plus de temps que prévu et j’ai dû rentrer pour permettre à ma soeur d’aller au boulot. J’espère pouvoir rentrer avec mon récépissé aujourd’hui », espère-t-elle. Depuis novembre 2017, les usagers ont du mal à non seulement se faire établir un passeport à cause de la forte demande, mais aussi à rentrer en possession de celui-ci une fois établit car, les délais d’attente sont longs. Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be). « J’ai déposé mon dossier pour me faire établir un passeport en octobre dernier. Chaque mois, je viens jeter un coup d’oeil sur la liste affichée, afin de savoir si mon passeport est déjà disponible. Hélas, une fois de plus, je rentre bredouille », explique d’un air dépité Jean Nounda. Face à cette situation, les responsables de l’émi immigration tentent de rassurer l’opinion publique sur le fait qu’ils rencontrent certes des difficultés, mais d’ici quelques semaines, tout sera rentré dans l’ordre.

« Nous avons des spécimens qui sont à l’heure actuelle en cours de fabrication. Donc le problème est juste conjoncturel. Tout a été déjà mis en oeuvre pour que les carnets de passeports puissent être délivrés aux usagers dans les délais raisonnables », explique Jean Louis Messing, Directeur de la police des frontières, dans une interview accordée à la presse le 24 janvier dernier.



Début de solutions

Approchés, des responsables de la Délégation générale à la sureté nationale (Dgsn) n’ont pas souhaité s’exprimer à ce sujet. Toutefois, une source à la cellule de production des passeports nous informe que : « le problème de disponibilité des passeports est lié au manque de matériel. On annonçait un nouveau stock pour le 10 janvier, malheureusement, ça n’a pas été le cas. Mais, nous savons qu’un stock est en cours d’acheminement et d’ici deux semaines, les passeports pourront à nouveau être établis dans les délais normaux ». Une autre source renseigne de ce qu’ « il y a quelques cartons disponibles, mais ils sont réservés pour les urgences. Ces urgences peuvent être des cas de maladies ou de voyages inopinés. Même si, la plupart du temps, ces cartons sont utilisés à d’autres fins. Certains employés de la Dgsn profitent de cette pénurie pour faire ce qu’ils appellent passeport express, afin de soutirer le plus d’argent aux usagers ».

« Nous traitons les cas urgents parce que nous avons ce qu’on appelle un stock de sécurité. C’est sur ce stock de sécurité que nous gérons les urgences. C’est-à-dire les cas de maladies, les évacuations sanitaires, les sportifs, les étudiants boursiers ainsi que les Camerounais qui sont venus passer leurs vacances au Cameroun, munis de laissez- passer », a éclaircit Jean Louis Messing.

Comment établir un passeport

Il y a quelques années encore, se faire établir un passeport relevait de la banalité. En effet, ce dernier était disponible en un mois, voir moins. Il suffisait de se présenter à la Dgsn, muni d’une photocopie certifiée conforme de l’acte de naissance, une photocopie certifiée conforme de la carte nationale d’identité, une fiche de demande timbrée, un justificatif de profession, des photos 4x4 et un timbre de 75.000Fcfa, comme le souligne le décret n° 2013/002 du 04 janvier 2013 fixant les conditions d’élaboration d’un passeport. Aujourd’hui, les éléments constitutifs du dossier n’ont pas changé mais les délais d’attentes sont de quatre mois en général.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter