Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 08Article 606958

Actualités of Thursday, 8 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Déguerpissement à Douala : Cabral Libii fait une récupération politique payante

Il a évoqué le sujet devant le ministre des domaines. Il a évoqué le sujet devant le ministre des domaines.

L’honorable Cabral Libii a pris à bras le corps l’affaire du déguerpissement et les démolitions perpétrés à Douala au lieu-dit New Town aéroport.

Il a évoqué le sujet devant le ministre des domaines à l’Assemblée nationale.

Un coup politique qui lui a valu plusieurs adhésions au sein de son parti.

Cabral Libii peut s’en réjouir, son action a payé ! Il vient ainsi d’enregistrer une centaine d’adhésion au sein de son parti politique le Pcrn, pour avoir pris à bras le corps l’affaire du déguerpissement et les démolitions perpétrés à Douala au lieu-dit New Town aéroport. En effet de retour du Congo où il était en mission, l’honorable Cabral Libii a atterri à Douala, au moment où la communauté urbaine de ladite ville était en train de menacer les populations de déguerpissement. Préoccupé par la situation, il a prolongé son séjour de deux jours dans la capitale économique pour voir de près cette situation. Par la suite il a interpellé le ministre du domaine et du cadastre sur la problématique des déguerpissements et indemnisations des populations. Une action qui lui a valu l’adhésion de plusieurs centaines de militants au sein de son parti.

Intervention à l’Assemblée.

Devant Eyebe Ayissi, ministre du domaine et du cadastre, l’honorable Cabral Libii s’est appesanti sur les déguerpissements et les démolitions perpétrés à Douala au lieu-dit New Town aéroport le 26 juin dernier. Le député s’est notamment intéressé sur le volet juridique de l’affaire. Selon Cabral Libii, la mise en demeure qui est censée être servie 30 jours avant, par l’autorité administrative, l’a été pour le cas d’espèce seulement deux jours avant. Le leader du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale a fait ressortir d’autres irrégularités liées à ces opérations. Il déplore le difficile accès aux titres de propriété par l’autorité morale qui a demandé ces déguerpissements. L’élu du peuple a fait remarquer que « des milliers de Camerounais sont virtuellement riches des hectares de terre hérités coutumièrement de leurs ascendants. Mais ils ne peuvent en jouir, attendant patiemment d’en être dépossédés par les riches et les puissants, faute de titre foncier », a déploré le député.

Rejoignez notre newsletter!