Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 15Article 597103

General News of Saturday, 15 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Décret présidentiel : la colère de Biya s’abat sur 3 magistrats

La colère de Biya s’abat sur 3 magistrats La colère de Biya s’abat sur 3 magistrats

• Paul Biya a sanctionné 3 magistrats camerounais

• Il leur est reproché leur abandon de poste

• Les trois magistrats n’auront plus droit aux pensions


Après les avertissements, Paul Biya passe aux sanctions. Le président de la République a signé trois décrets dans lesquels il révoque trois magistrats pour abandon de poste.
La juge Ngakono Ntonga Thérèse Gabrielle qui a abandonné son poste depuis 5 ans vient d’être révoquée. Elle n’aura pas droit à sa pension.
«Madame Ngakono Ntonga Thérèse Gabrielle (Mle 655 344-Z), magistrat de 1er grade, est pour compter du 25 juillet 2016, date de son abandon de poste, révoquée du corps de la Magistrature, sans droits à pension », indique le décret présidentiel.

Le deuxième magistrat concerné par cette mesure punitive du président de la République est Monsieur Meke Landry Martial. Ce dernier a quitté son poste depuis le 30 septembre 2019.
« Monsieur Meke Landry Martial (Mle 588 609-J), magistrat de deuxième grade, est pour compter du 30 septembre 2019, date de son abandon de poste, révoqué du corps de la Magistrature, avec suspension des droits à pension », précise le décret.

Le troisième magistrat sanctionné est la juge Laura Anyijap : « Madame Njuzy Laura Anyijap(Mle 655 256-R), magistrat de 1er garde, est pour compter du 5 avril 2019, date de son abandon de poste, révoquée du corps de la Magistrature , sans droits à pension ».

Paul Biya en colère

Le 09 mars 2021, le président de la République avait interpellé le premier ministre à propos de l’absentéisme chronique des fonctionnaires et agents de l’Etat. Le chef de l’Etat avait demandé au premier ministre d’organiser un conseil supérieur de la fonction publique pour régler le problème.
« La très haute attention du président de la République a été appelée sur le problème de l’absentéisme chronique des fonctionnaires et agents de l’Etat. Certains pour éviter d’être placés en situation irrégulière, ne travailleraient que quelques jours par mois », indiquait la note du Secrétaire général de la présidence de la République au SG de la primature.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter