Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606529

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Décentralisation : Rolande Ngo Issi plaide pour le transfert des ressources aux CTD

Un problème de maturation et de corruption. Un problème de maturation et de corruption.

Rolande Ngo Issi était à l’Assemblée nationale ce mardi 06 juillet 2021.

Elle a plaidé pour que le budget de 15% prévu pour la décentralisation soit alloué aux maires des communes

Selon l’élue du Pcrn il est urgent de transférer les ressources aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD).

La députée du Pcrn Rolande Ngo Issi était très engagée à l’Assemblée nationale ce mardi 06 juillet. Ses questions orales n’ont pas laissé le ministre des Finances indiffèrent. Après avoir interpellé l’argentier national sur le transfert des ressources aux Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD). « Ma deuxième interrogation porte sur la dotation des 15% au CTD dès l'année prochaine, je pense qu'il est urgent de transférer les moyens et les ressources aux CTD quid à ceux qui iront en marge de la réglementation d'en payer le prix de la rigueur de la loi », a plaidé la députée.
Rolande Ngo Issi, il est difficile de « comprendre que pour le montage d'un dossier pour la construction d'un forage dans une Mairie, que le maire ne puisse disposer dans sa commune de quelqu'un qui lui dise exactement ce qu'il faut? Ce qui pose un problème de maturation et de corruption. Qu'est-ce qui fait que pour la réalisation de ce forage, l'ingénieur parte des services déconcentrés pour venir, à chaque étape, s'assurer que la qualité est respectée? Qui paye ses déplacements ? », a indiqué la députée du Pcrn.

L’enveloppe de la Décentralisation

Rolande Ngo Issi n’a pas empêché de demander «qu'est ce qui empêche que l'enveloppe allouée à la dotation de la décentralisation soit mise à la disposition des maires? Est-ce une manière de dire que seuls les maires ne peuvent gérer pareil montant ? Ça urge dans la mesure où, plusieurs entreprises ne parviennent pas à réaliser des offres car, chaque fois qu'elles partent solliciter le crédit à la banque, la banque leur dit et à raison que l'Etat ne paie pas. Or si cet argent est payé directement par les CTD, les banquiers n'hésiteraient un seul instant. Car nous le savons tous le principe de l'unicité des caisses que nous avons décrié ici depuis l'année dernière ne facilite pas la tâche », a lancé la députée du Pcrn.

Rejoignez notre newsletter!